Taxe kilométrique - Viapass exige quelques améliorations concrètes de Satellic

01/04/16 à 22:50 - Mise à jour à 22:50

Source: Belga

(Belga) Une réunion extraordinaire du conseil d'administration de Viapass, l'entité interrégionale chargée d'encadrer le prélèvement kilométrique, a eu lieu vendredi, à la fin d'une journée marquée à la fois par l'entrée en vigueur du système et les barrages des camionneurs mécontents, surtout en Wallonie. Dans l'ensemble, le système a bien fonctionné, estime Viapass. Mais l'organisme public exige plusieurs améliorations de la part du fournisseur Satellic.

Le conseil d'administration "constate que, dans l'ensemble, le système a bien fonctionné", indique Viapass dans un communiqué. "Ainsi a-t-il été constaté que le flux de données enregistrées par les OBU (les boîtiers installés dans les camions, NDLR) pour calculer les montants à payer a été traité rapidement et ce pour 135.000 véhicules." Toutefois, "certaines lacunes ont créé des temps d'attente et des files, en particulier aux frontières", reconnait Viapass. Le régulateur exige plusieurs améliorations à Satellic, la société qui a construit et exploite le système de péage électronique, "afin qu'elle satisfasse à ses obligations contractuelles". Concrètement, il est demandé à Satellic d'améliorer l'accessibilité et l'efficacité de son centre d'appels, d'optimaliser la répartition des OBU dans les distributeurs automatiques et de renflouer en permanence ces distributeurs. Pour les utilisateurs dont l'OBU défectueux doit être échangé, une livraison express dans les deux jours ou un échange immédiat auprès d'un point service avec restitution immédiate de la caution doivent être garantis. Cette décision a déjà été transmise à Satellic, précise Viapass. (Belga)

Nos partenaires