Taxe kilométrique - Satellic rejette les accusations de discrimination

04/01/17 à 11:07 - Mise à jour à 11:10

Source: Belga

(Belga) "L'entreprise Satellic contourne le piège de la discrimination en proposant le plus large choix de méthodes de paiement du marché: paiement comptant, cartes carburant, cartes de crédit, tiers payant (business partners) et domiciliation. Et cela tant en prépaiement qu'en postpaiement", assure Benoit Lempkowicz, responsable presse du gestionnaire de la taxe kilométrique pour les poids-lourds.

M. Lempkowicz réagit ainsi à un article paru mercredi dans L'Echo selon lequel le ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME Willy Borsus a demandé au SPF Economie d'enquêter sur d'éventuelles pratiques discriminatoires dans le chef de Satellic. L'Union professionnelle des transporteurs routiers (UPTR) a introduit une plainte contre Satellic pour discrimination, celle-ci ne permettant qu'à certaines compagnies de transport de bénéficier d'une facturation par flotte et non par véhicule. L'entreprise gestionnaire de la taxe kilométrique pour les poids-lourds affirme, pour sa part, qu'elle collaborera totalement à l'enquête. "Satellic ne refuse aucun client et il n'y aucun critère d'accès pour devenir client", poursuit Benoit Lempkowicz. "Chaque moyen de paiement a son propre mécanisme de fonctionnement, ses caractéristiques techniques et limites spécifiques. La facturation par flotte est proposée pour tous les moyens de paiement qui en supportent les contraintes techniques et de procédure. Les clients peuvent en outre changer gratuitement et sans contraintes de moyen de paiement. Chacun peut ainsi opter pour une solution permettant la facturation par flotte." (Belga)

Nos partenaires