Taxe kilométrique: les barrages levés

06/04/16 à 20:32 - Mise à jour à 23:00

Source: Belga

Les barrages routiers ont été levés en Wallonie après l'annonce par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon de l'ordre donné à la police fédérale de mettre fin à ceux-ci, à l'issue d'une réunion au Centre de crise du SPF Intérieur avec les gouverneurs des provinces wallonnes.

Taxe kilométrique: les barrages levés

© Belga

"Quelques barrages pourraient éventuellement subsister sur les voies communales" mais ailleurs ils ont été levés, a indiqué Michaël Jonniaux, porte-parole de la police fédérale, mercredi en soirée.

Le barrage mis en place sur l'E411 à hauteur de Habay-la-Neuve, près d'Arlon, a notamment été levé, de même que ceux mis en place au niveau de l'échangeur E25/N4 près de Bastogne et au niveau du zoning Aldi, selon la zone de police Centre-Ardenne. "Les meneurs du barrage ont été informés de la situation, que s'ils n'obtempéraient pas, des actions plus rudes seraient menées", confie ainsi un commissaire de cette zone.

Dans le Hainaut, le gouverneur Tommy Leclercq a annoncé via Facebook la fin des opérations en Hainaut, où 4 lieux stratégiques de blocage des transporteurs ont été ciblés. "Comme annoncé, nous sommes intervenus fermement mercredi vers 16 heures et les barrages routiers n'en sont plus", a indiqué Tommy Leclercq. "Quatre lieux ont été ciblés: le zoning de Orcq à Tournai, l'A8 au niveau de Froyennes, soit 180 camions à l'arrêt depuis 72 heures, l'aéroport de Bruxelles-Sud/Charleroi et le zoning de Feluy."

En province de Liège, le barrage de Sclessin a lui aussi été levé. Le port pétrolier de Wandre a, de son côté, été libéré en fin d'après-midi après qu'un juge du tribunal de première instance de Liège eut ordonné une astreinte de 5.000 euros par heure et par chauffeur si les camionneurs n'en quittaient pas l'entrée, à la suite d'une demande de Total.

En savoir plus sur:

Nos partenaires