Tariq Ramadan a acheté le silence d'une Belge pour 27.000 euros

04/04/18 à 16:37 - Mise à jour à 16:39

Source: Belga

(Belga) Le théologien suisse Tariq Ramadan, inculpé en France pour viols, a acheté, pour 27.000 euros, le silence d'une femme belge avec laquelle il avait eu une relation, rapportent mercredi Le Vif et le site français Mediapart. Un accord a été passé en ce sens devant la justice belge en 2015. Le président du tribunal de première instance de Bruxelles, Luc Hennart, a confirmé qu'un accord était "intervenu entre les parties".

Majda Bernoussi, 45 ans, une Belge d'origine marocaine, a eu une relation épisodique avec Tariq Ramadan. Lorsque celle-ci périclite, elle décide de publier sur internet - sites communautaires, Facebook, YouTube, Rutube, etc. - des textes, photos, vidéos et enregistrements sonores, rapportent le Vif et Mediapart. Elle qualifie sa relation de "destructrice" et affirme s'être "sentie violée mentalement" par un "manipulateur destructeur". Tariq Ramadan a introduit une action en référé en cessation le 17 février 2015 auprès de M. Hennart. Ce dernier a confirmé aux deux journaux qu'une action avait été introduite et qu'un accord était "intervenu entre les parties" le 6 mai 2015 . "Dans les grandes lignes, l'accord prévoit que Majda Bernoussi retire ses publications d'Internet et cesse d'en publier de nouvelles, moyennant une somme d'argent donnée par Tariq Ramadan", indique le magistrat bruxellois. "Cette transaction intervenue entre les parties a clos l'affaire en ce qui concerne la justice. Il n'y a pas eu d'autres actions introduites à Bruxelles, ce qui laisse supposer que l'accord a été respecté de part et d'autre. L'audience en référé était publique, mais les parties ont voulu conserver à leur accord un caractère confidentiel." Selon le Vif, la Bruxelloise s'est engagée à ne plus "mentionner publiquement directement ou indirectement" le théologien et "sa famille proche" par "écrit, photos, commentaires, mentions, allusions" et sur quelque support que ce soit. Les deux parties se sont promis de ne plus avoir de contacts et Majda Bernoussi de "ne plus envoyer des messages injurieux et/ou menaçants" à l'islamologue ainsi qu'à ses proches. Dans le cas contraire, elle devra s'acquitter de "dommages et intérêts de 500 euros par violation". Selon Mediapart et Le Vif, la contrepartie financière négociée s'élève à 27.000 euros. (Belga)

Nos partenaires