Tabac: les commerçants frontaliers redoutent une hausse des accises

01/04/16 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Belga

(Belga) Les petits commerces et magasins de tabac frontaliers tirent la sonnette d'alarme sur une nouvelle hausse possible des accises, principalement sur le tabac, le 1er janvier 2017. Dans un communiqué commun, ils mettent en garde contre des pertes d'emplois.

Tabac: les commerçants frontaliers redoutent une hausse des accises

Tabac: les commerçants frontaliers redoutent une hausse des accises © BELGA

Les commerçants frontaliers préviennent le gouvernement des "conséquences négatives d'une nouvelle hausse drastique des accises sur le tabac", alors qu'ils doivent "déjà digérer une première hausse décidée le 1er janvier dernier". Les commerçants rappellent également que les magasins de tabac frontaliers jouent un rôle important dans le chiffre d'affaires du tabac en Belgique et qu'ils ramènent beaucoup d'argent pour le trésor belge. "Plus de 70% du prix des produits de tabac est constitué d'accises et de TVA", précisent-ils. "Les ventes de tabac ont augmenté dans les commerces frontaliers de la France et des Pays-Bas. Elles se font en parallèle avec l'achat de carburant et autres produits de consommation. Or, les ventes frontalières sont un moteur important pour l'économie nationale", estiment les commerçants. Selon les détaillants, la dernière hausse des accises a rendu le tabac moins intéressant pour les étrangers. Une nouvelle hausse porterait un coup fatal au secteur, selon eux. (Belga)

Nos partenaires