Syrie : Dimitri Bontinck de retour en Belgique sans son fils

14/05/13 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

Jejoen Bontinck, âgé de dix-huit ans et récemment converti à l'islam, est parti combattre le régime du président d'Assad en février. Son père, Dimitri Bontinck, s'est rendu en Syrie il y a quelques semaines dans l'espoir de retrouver son fils. Bontinck vient de rentrer en Belgique sans Jejoen.

Syrie : Dimitri Bontinck de retour en Belgique sans son fils

© Belga

Dimitri Bontinck n'a ni vu ni entendu son fils lors de son voyage en Syrie, mais sait exactement où se trouve son fils Jejoen. C'est ce qu'il a déclaré lors d'une conférence de presse consacrée à son retour en Belgique. Dimitri Bontinck, un ex-militaire, a également appelé les jeunes Belges à ne pas se rendre en Syrie. "Il ne réalisent pas où ils mettent les pieds" a-t-il déclaré.

Lors de sa quête, Dimitri Bontick est entré en contact avec différents groupuscules musulmans opposés au régime du président Assad. "J'ai senti beaucoup de respect pour mes actions auprès des musulmans modérés" a expliqué Bontinck.

"Nous avons pu localiser Jejoen mais finalement nous ne l'avons ni vu, ni entendu". Selon Bontick, le groupement dont fait partie Jejoen et d'autres combattants belges, craint que les jeunes émettent des déclarations accablantes.

Retour en Syrie

"Ils sont parfaitement au courant de la situation en Belgique et notamment de l'arrestation de Fouad Belkacem" a déclaré le père de Jejoen. Bontinck dit ne pas se sentir frustré d'avoir échoué à "quelques mètres" de Jejoen. "Je comprends mieux l'objectif du combat en Syrie a déclaré Bontinck qui compte bientôt retourner "avec une équipe de personnes plus spécialisées".

AVE/Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires