Syrie : des combattants belges impliqués dans des décapitations ?

17/02/14 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Le Vif

Selon le quotidien Het Laatste Nieuws, certains jeunes combattants belges en Syrie seraient à nouveau impliqués dans des massacres et des tortures. Il serait également question de décapitations.

Syrie : des combattants belges impliqués dans des décapitations ?

© Facebook

Ce week-end, un ressortissant français a diffusé des photos d'une fosse commune sur Facebook. Selon ce dernier, les Belges qui résidaient dans une villa au nord d'Alep mais qui depuis ont été expulsés par les rebelles sont coresponsables. "Nous avons fait certainement 90 morts" déclare le Français qui vit avec nos compatriotes. Plusieurs vidéos Youtube montrent des victimes en civil. Au moins une d'entre elles a été torturée. Il ne s'agirait donc pas de rebelles, mais de prisonniers exécutés.

Victimes kurdes

Alors que les Belges membres du groupe extrémiste "État islamique en Irak et au Levant" (EIIL) ont été chassés d'Alep vers Azaz (à une quarantaine kilomètres au nord), des images de corps décapités à Azaz ont surgi sur la Toile. Les victimes auraient été membres d'une milice kurde ennemie d'EIIL.

Les Belges impliqués dans les décapitations ?

Il n'y a pas de preuves que les Belges soient impliqués dans ces décapitations étant donné qu'il n'y a pas eu d'images des meurtres. Cependant, la diffusion de vidéos "apparemment artisanales" et de photos des cadavres sur Facebook conduit le journal Het Laatste Nieuws à penser qu'ils sont impliqués. De plus, un extrémiste bruxellois âgé de 19 ans, Abou Tayymia, a déclaré sans détour avoir assisté aux décapitations : "Ils puaient comme des chiens. Dieu merci, Allah démasque les hérétiques de cette façon !"

En savoir plus sur:

Nos partenaires