Pierre Havaux
Pierre Havaux
Journaliste
Opinion

26/10/15 à 12:49 - Mise à jour à 13:22

'Syndicat bashing' ? Revoici "le temps des assassins"...

Le droit de grève vit des heures difficiles. Le Premier ministre MR Charles Michel n'a pas été jusqu'à recycler la formule-choc d'un de ses lointains prédécesseurs, le PSC Théo Lefèvre. Qui l'employa en 1964 pour condamner la "prise en otage" de tout un pays par une profession libérale: les toubibs faisaient alors la grève des soins trois semaines durant.

Une autoroute bloquée en région liégeoise par des grévistes FGTB, un chirurgien pris au piège, de précieuses minutes perdues et peut-être fatales à une patiente danoise. Aussitôt médiatisé par le Centre hospitalier chrétien touché par la tragédie, le message n'en finit plus de tourner en boucle : la grève, lorsqu'elle est menée sans bornes, peut nuire gravement à la santé, jusqu'à en mourir.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires