Survol de Bruxelles: les changements "incessants" mettent en cause la sécurité

17/07/15 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Belga

Belgocontrol regrette les nombreux changements des routes de vol et les instructions "parfois contradictoires" concernant les procédures de vol à Brussels Airport. La sécurité du trafic aérien pourrait être mise en cause, craint l'organe de contrôle aérien dans un communiqué diffusé vendredi.

Survol de Bruxelles: les changements "incessants" mettent en cause la sécurité

/ © Belga

La Région bruxelloise a activé jeudi une motion en conflit d'intérêt à l'encontre du fédéral concernant l'utilisation de la route du canal, dans le dossier des nuisances dues au trafic aérien au-dessus de la capitale. La Région demande un retour à la situation antérieure au 19 juin 2015, impliquant un changement immédiat de la situation. Or "le délai pour effectivement appliquer ce changement est plus important", met en garde Belgocontrol.

Plusieurs étapes sont en effet imposées par la règlementation et doivent donc être franchies avant de réinstaurer les procédures précédentes: adaptation logicielle du système, analyse des risques et publication aéronautique. Le délai habituel est de 2,5 mois, mais Belgocontrol est prêt à raccourcir le délai à quatre semaines.

À chaque changement dans les procédures, Belgocontrol reçoit des nouvelles instructions à appliquer. De nouvelles instructions qui ont un impact sur les activités de Belgocontrol (en termes de ressources) ainsi que de son personnel, le travail s'en trouvant compliqué.

"L'enchaînement d'instructions génère chez eux un sentiment d'incompréhension parce qu'il en va de leur première priorité: la sécurité de la navigation aérienne", regrette Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol, dans le communiqué.

Belgocontrol demande donc une "loi cadre pour la définition et les modifications des procédures de vol afin de garantir la stabilité opérationnelle et juridique nécessaire à la sécurité de la navigation aérienne".

La ministre de la Mobilité Jacqueline Galant a affirmé plusieurs fois travailler sur une solution tenant compte tant de l'intérêt économique de l'aéroport que de celui des riverains.

Nos partenaires