Survol de Bruxelles: le retour à la case départ ne fera pas que des heureux

02/04/15 à 08:09 - Mise à jour à 08:09

Source: Belga

Le moratoire sur le plan Wathelet de répartition des routes aériennes au-dessus de la capitale, qui rétablit une situation conforme à la décision du tribunal de 1ère instance de Bruxelles, soulagera nombre de personnes survolées, a estimé jeudi l'association Bruxelles Air Libre Brussel.

Survol de Bruxelles: le retour à la case départ ne fera pas que des heureux

© Belga

Bruxelles Air Libre Brussel rejoint en cela le point de vue exprimé par l'association "Pas question" qui était née du vent de protestation né de ce plan. Mais pour Bruxelles Air Libre Brussel cette suspension ne constitue qu'un premier pas en faveur d'une ville habitable.

Pour l'association, le retour à la situation d'avant le 6 février 2014 ne fera pas que des heureux, car d'autres quartiers densément peuplés de Bruxelles resteront ou seront à nouveau survolés, un point de vue également défendu dans la périphérie est de l'aéroport.

Bruxelles Air Libre Brussel juge donc que ce moratoire n'a de sens que s'il est mis à profit pour étudier un nouveau plan de survol durable.

Pour l'asbl, la délocalisation de certaines activités doit pouvoir faire partie des prémices de ce plan. Bruxelles Air Libre Brussel attend de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, un projet de loi qui s'inspire des meilleures pratiques d'autres pays européens pour la création de l'organe de concertation et de l'institut indépendant de contrôle promis depuis longtemps.

Mais le plus urgent est de préparer la mise en oeuvre des solutions durables prônées par l'ULB dans son rapport du 7 mai 2014 pour limiter le survol de zones fortement habitées: supprimer les routes du Canal sans pour autant rétablir la route Chabert; répartir les vols entre les marges et périphéries Nord et Est de Bruxelles; étudier sans tabou de nouvelles procédures aériennes, mais en fixant d'emblée le critère de non survol de tout secteur densément peuplé et développer une stratégie aéroportuaire utilisant à bon escient l'ensemble des aéroports du pays.

Pour Air Libre, ces recommandations de l'ULB impliquent notamment le strict respect de l'arrêté 'bruit' de la Région de Bruxelles-capitale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires