Survol de Bruxelles: Jetairfly ne compte pas payer ses amendes

08/08/14 à 07:50 - Mise à jour à 07:50

Source: Le Vif

La compagnie aérienne Jetairfly n'est pas disposée à payer les amendes qui lui sont infligées pour la violation des normes de bruit de la Région bruxelloise, a indiqué son patron, Elie Bruyninckx, dans un entretien accordé à La Libre.

Survol de Bruxelles: Jetairfly ne compte pas payer ses amendes

© BELGA

"On ne veut pas payer ces amendes car elles sont fondamentalement injustes", a déclaré M. Bruyninckx à La Libre.

Une procécure juridique est en cours, a-t-il rappelé. Ces amendes sont, selon lui, "inacceptables" parce que sa compagnie est victime de "disputes politiques".

A la suite de l'ordonnance rendue à propos du survol de Bruxelles, la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault, a rappelé qu'elle exigerait la perception effective par toutes les voies juridiques possibles des amendes sanctionnant les violations de l'arrêté bruit, conformément à l'accord de gouvernement régional.

Le patron de la compagnie n'est pas non plus favorable à l'allongement de la nuit à l'aéroport de Zaventem, que certains partis veulent faire passer de 7h à 22h, au lieu de 6h à 23h. Un tel changement aura "directement un impact sur l'efficacité de nos opérations, sur les créneaux horaires que nous avons réussi à obtenir à l'international".

En savoir plus sur:

Nos partenaires