Suivi de la COP21 - 178 mesures pour concrétiser l'accord de Paris en Wallonie

21/04/16 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Belga

(Belga) Centrale biomasse durable, nouvelle tarification de l'électricité, recentrage de l'alliance Emploi-Environnement sur la rénovation du bâti, mesures pour les entreprises, abandon des sacs plastiques, etc.: le gouvernement wallon a présenté jeudi une batterie de 178 mesures destinées à mettre en ?uvre l'accord de la conférence de Paris (COP21) de décembre dernier, pour un budget de quelque 2,5 milliards d'euros sur la législature.

Suivi de la COP21 - 178 mesures pour concrétiser l'accord de Paris en Wallonie

Suivi de la COP21 - 178 mesures pour concrétiser l'accord de Paris en Wallonie © BELGA

Le ministre de l'Energie Paul Furlan a notamment révélé le mécanisme de la nouvelle tarification de l'électricité, qui ne prendra pas la forme d'une redevance. La tarification progressive imaginée pour 2017 par le gouvernement précédent (PS-Ecolo-cdH) est abandonnée vu sa complexité de mise en ?uvre, au profit d'un élargissement des clients protégés aux ménages bénéficiant de l'intervention majorée (BIM) sous un plafond de 16.000 euros de revenus. Selon le ministre PS, le système sera plus simple administrativement, ce qui permet, pour un nombre légèrement supérieur de ménages concernés (106.000), une économie de 10 millions d'euros dont la moitié sera investie dans la réduction de consommation des plus précarisés, via le CPAS. Autre mesure phare: l'appel à projets pour une ou des centrales biomasse - une énergie dont le caractère durable est toujours contesté - a été cadenassé pour exclure tout projet ne respectant pas des critères d'acceptabilité dont 30% relèvent de la durabilité. "La Wallonie est en avance dans une large mesure pour lutter contre le réchauffement climatique. Elle est leader en Europe occidentale (UE15) pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)", a affirmé le ministre-président wallon Paul Magnette. "C'est certes lié à la disparition de secteurs industriels grands émetteurs de GES, mais dans le même temps, on constate une transformation du tissu économique, qui produit plus de valeur et d'emploi qu'à l'époque, sans dégager plus de GES. C'est une reconversion économique et industrielle durable", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires