Suisse: nouveau référendum sur l'expulsion automatique des criminels étrangers

25/02/16 à 07:55 - Mise à jour à 07:55

Source: Belga

(Belga) Les Suisses doivent à nouveau se prononcer dimanche par référendum sur la proposition controversée de la droite populiste UDC d'expulser automatiquement, même pour des infractions mineures, les criminels étrangers.

Six ans après l'adoption par 52,9% des voix d'un texte plus édulcoré, présenté par l'Union démocratique du centre (UDC, premier parti suisse), le peuple suisse est consulté cette fois sur une initiative plus dure réclamant "le renvoi effectif des criminels étrangers". Après l'adoption du premier texte, le Parlement helvétique a introduit en mars dernier une clause permettant aux juges d'éviter l'expulsion automatique des condamnés dans certains cas. Cette nouvelle initiative dite de "mise en ?uvre" de l'automaticité, élargit par ailleurs la liste des motifs d'expulsion à des infractions. Elle demande notamment le renvoi automatique de tout étranger ayant déjà été condamné au cours des 10 dernières années, qui serait reconnu coupable d'avoir commis des infractions mineures comme des "lésions corporelles simples" ou d'avoir participé à une "rixe". Le gouvernement et le Parlement jugent la proposition de l'UDC contraire aux "règles fondamentales" de la démocratie. Aucun autre parti national, ni les syndicats et milieux économiques, ne soutiennent l'initiative. Mais l'UDC a bousculé le jeu politique ces dernières années avec notamment des campagnes réussies pour interdire la construction de minarets et contre ce qu'elle a appelé "l'immigration de masse". (Belga)

Nos partenaires