"Still Life", des compositions pour voyager dans l'intimité d'une expression sublimée

26/04/14 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

La Galerie Nathalie Obadia Bruxelles organise la deuxième exposition personnelle de Valérie Belin en Belgique en présentant un ensemble de photographies inédites, trois ans après son solo show "Hungry Eyes", au FOMU, à Anvers.

"Still Life", des compositions pour voyager dans l'intimité d'une expression sublimée

L'exposition s'articule autour des oeuvres issues de la série "Still Life" dans laquelle Valérie Belin révèle pour la première fois sa propre "collection", foisonnante et onirique. Ses nouvelles "natures mortes" dialoguent en toute cohérence avec la série "Intérieurs". L'accumulation presque obsessionnelle des objets est le point d'orgue qui relie les deux séries entre elles. En effet, aussi bien dans ses "Still Life" que dans ses "Intérieurs", Valérie Belin nous emmène aux confins de la frontière entre réalité troublante et fantasme. Thème déjà cher à Valérie Belin dès 2003 dans sa célèbre série des "Mannequins", où l'artiste nous interrogeait sur la représentation du réel et du fantasme, en photographiant des mannequins en cire qu'elle avait maquillés.

Dans sa série "Still Life", initiée en 2013, l'artiste crée de véritables "compositions" à part entière et nous fait ainsi voyager dans l'intimité d'une expression sublimée de ce que nous pouvons voir, percevoir ou ressentir.

À travers ses photographies, soit en noir et blanc, soit en couleur, Valérie Belin continue d'explorer le champ des représentations possibles des objets : recherches sur la lumière, les détails et les textures des matières.

Nos partenaires