Stib: geste pour les amendes des 20km de Bruxelles et nouvelles mesures de sécurité

30/05/12 à 06:21 - Mise à jour à 06:21

Source: Le Vif

Le conseil d'administration de la Stib a décidé mardi soir de ne faire payer aux coureurs, qui ont reçu une amende dimanche lors des 20km de Bruxelles, que le supplément de 10 euros correspondant au défaut de présentation d'abonnement.

Stib: geste pour les amendes des 20km de Bruxelles et nouvelles mesures de sécurité

© Belga Pictures

Le conseil permet, par ailleurs, à l'organisateur de conclure une convention dans laquelle il assume tous les coûts imputés à ses participants.

En ce qui concerne les contrôles effectués lors des 20km de Bruxelles, le CA estime que les réactions émises contre la Stib sont disproportionnées. Parmi les 30.000 participants, un peu moins d'une centaine de constatations d'infractions ont été comptabilisées. Un chiffre qui est tout à fait comparable aux constats effectués lors d'un dimanche normal, selon le conseil.

Ce dernier regrette par ailleurs que les organisateurs des 20 kilomètres de Bruxelles n'aient pas été clairs dans leur communication aux participants. un grand nombre de personnes pensant, dès lors, qu'elles bénéficiaient de la libre utilisation des transports publics de la Stib. Le conseil déplore également que les organisateurs n'aient
finalement pas retenu la dernière proposition de la Stib, qui s'avérait même moins chère que celle conclue lors de l'édition 2011.

Après les difficultés rencontrées aux 20km de Bruxelles, la Stib demande désormais au Gouvernement bruxellois d'obliger les organisateurs d'événements importants à conclure un contrat de mobilité incluant l'utilisation gratuite des transports publics dans leurs billets d'accès.

Le conseil d'administration adopte des mesures pour sécuriser le réseau des trams

Le conseil d'administration de la Stib a aussi fait le point sur les mesures de sécurisation du réseau de tram existantes et a validé le déploiement d'actions futures. Quatre accidents mortels impliquant des trams ont eu lieu durant les cinq premiers mois de 2012.

Pour améliorer la sécurité sur le réseau, le CA de la STIB a notamment décidé de faire passer la formation des conducteurs de tram de 27 à 33 jours. En outre, des campagnes seront régulièrement mises en place pour sensibiliser les usagers de la route et les conducteurs. Au mois de juin, une nouvelle campagne d'affichage dans les dépôts informera notamment les conducteurs afin d'encore mieux anticiper les dangers.La seconde phase de la campagne sensibilisera en octobre les usagers de la route.

Par ailleurs, l'aménagement d'infrastructures contraignantes et/ou appelant à la vigilance sera étendue, tandis que les instructions relatives à l'utilisation de l'avertisseur sonore seront optimalisées pour une utilisation plus systématique lors de chaque situation potentiellement dangereuse. Les phares des trams seront également remplacés à court terme par des phares LED.

Le conseil d'administration a également décidé que l'assistance administrative aux victimes actuellement mise en place s'accompagnerait désormais d'une aide externalisée afin que la Stib ne soit pas juge et partie.

Lors du conseil, la Stib a rappelé que lors de chaque accident grave, un groupe de travail, en place depuis au moins 2009, analyse les faits objectifs et évalue les actions concrètes à mettre en oeuvre.

Enfin, la STIB a chargé son département "Safety", en collaboration avec les services opérationnels, l'IBSR et les gestionnaires de voirie, de réaliser une étude scientifique des risques inhérents au réseau de tramway dont le premier rapport est attendu pour l'automne.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires