STIB: des vigiles privés assureront la sécurité

15/02/11 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

Les représentants du gouvernement bruxellois, de la direction et des syndicats de la STIB se sont mis d'accord mardi après-midi pour renforcer la sécurité sur le réseau de la STIB confronté à plusieurs faits de violence qui ont contribué à un regain de tension sociale au sein de la société au cours des dernières semaines.

STIB: des vigiles privés assureront la sécurité

© Belga

Ils ont convenu globalement d'agir en deux temps en vue de renforcer les effectifs sur le réseau. Forts des premiers engagements pris dans l'urgence par la direction de la STIB et la Région, les permanents syndicaux ont invité le personnel à reprendre le travail mercredi matin. Dans une déclaration commune de principes à traduire en mesures concrètes au cours des prochains jours et semaines en fonction de leur degré d'urgence, les partenaires de la discussion ont condamné les faits d'agression et de vandalisme récents qui sont apparus "dans certains quartiers et ont affecté la continuité du service du transport et la sécurité tant du personnel que des clients de la STIB.

Des vigiles privés embauchés temporairement

Tous sont d'accord, y compris au niveau syndical, pour embaucher temporairement des vigiles privés afin de parer au plus pressé, dans l'attente d'un renforcement structurel du personnel de sécurité de la société bruxelloise. Du côté de la direction de la STIB, on estime que cette mesure d'urgence devrait mobiliser quelque 100.000 à 150.000 euros dans l'immédiat.

Autre mesure temporaire: du personnel du service de contrôle sera amené à renforcer le personnel du service de sécurité de la STIB. Le ministre-président bruxellois et ministre du Transport Brigitte Grouwels se sont engagés à ouvrir les discussions au sein du gouvernement bruxellois sur un plan sécurité en cours d'élaboration pour le plus long terme, dès jeudi, et non dans une semaine comme cela avait été prévu initialement. Pour ce qui est des mesures structurelles, un calendrier de concertation entre la STIB et la Région sera fixé au début du mois de mars.

Les différentes parties autour de la table ont pris acte des efforts déjà entrepris par la Région bruxelloise et la STIB pour renforcer la sécurité mais aussi constaté que ces mesures ne suffisaient pas pour faire face à une recrudescence de la délinquance à certains endroits et par moments. Dans une déclaration commune, elles ont demandé à la police fédérale et aux polices zonales de renforcer leur présence sur le réseau de la STIB.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires