Stib : de nombreux trams et bus ne circulent pas suite à un incident

05/12/11 à 06:45 - Mise à jour à 06:45

Source: Le Vif

Les conducteurs de très nombreux trams et bus ont décidé de débrayer ce matin pour protester contre l'incident lors duquel la vitre d'un tram a été brisée samedi en fin de journée dans des circonstances encore indéterminées.

Stib : de nombreux trams et bus ne circulent pas suite à un incident

© Belga

Le mouvement touche tous les dépôts de trams de la capitale, sauf celui de Woluwe. Certains chauffeurs de bus du dépôt Delta ont eux aussi refusé d'assurer leur service, a indiqué Françoise Dedunne, prote-parole de la société de transport en commun, précisant que la direction déplore cette grève déclenchée malgré les mesures prises pour encadrer l'incident de ce week-end.

Seuls les trams du dépôt de Woluwe, soit les 39 et les 44, ainsi que certains 92 et 94, circulent ce matin. Plusieurs trams de la ligne 7, sortis avant 6 heures du matin du dépôt d'Ixelles, circulent eux aussi.

Le mouvement touche aussi plusieurs bus du dépôt de Delta, a précisé la porte-parole de la STIB à l'agence Belga.

La direction 'trams" s'est rendue dans les dépôts pour tenter de débloquer la situation. Une réunion entre celle-ci et les représentants des conducteurs est prévue dans le courant de la matinée.

La Stib a par ailleurs "injecté" une dizaine de trams supplémentaires sur la ligne 19 pour augmenter le nombre de trams en circulation.

Les lignes de bus diversement touchées

Après les chauffeurs de bus du dépôt d'Ixelles, où 50 % des véhicules ne sont pas sortis, quelques chauffeurs de bus des dépôts de Haeren et Jacques Brel, ont aussi rejoint le mouvement de protestation après une agression lors de laquelle la vitre d'un tram a été brisée samedi vers 18H30, place Pavillon, à Schaerbeek.

Près de 94 % des bus du dépôt de Haeren et 90 % de celui de Jacques Brel, ont cependant pris la route, a indiqué la porte-parole de la Stib, Françoise Dedunne, à l'agence Belga.

La ligne 55 déviée suite à un tir sur un tram

Un tram de la ligne 55 de la STIB a été pris pour cible, semblait-il à l'aide d'une arme à feu, samedi peu après 18h30, alors qu'il approchait de la place Pavillon, à Schaerbeek, en direction des faubourgs. Une vitre latérale gauche du tramway a été brisée à proximité du poste de conduite. On ne déplore pas de blessé.

Ce lundi vers 9 heures, la police de Schaerbeek a annoncé que l'incident n'avait pas été causé par un tir à balles réelles. On ignore dès lors toujours ce qui a provoqué les dégâts matériels au tram.

Face à la répétition d'actes de violence à l'égard de conducteurs de ses véhicules, la direction de la STIB a décidé de dévier cette ligne de tram à proximité du lieu des faits à partir de ce matin et ce jusqu'à nouvel ordre.

Selon une porte-parole de la société bruxelloise de transport en commun, le conducteur du tramway a entendu une détonation au moment où la vitre s'est brisée. On ignore actuellement, le type d'arme qui a été utilisé. Le laboratoire est descendu sur les lieux, à la demande du parquet.

Choqué, le conducteur est rentré au dépôt et a été raccompagné chez lui.

Via sa porte-parole, la direction de la STIB a dit constater une recrudescence de faits de violence à l'égard de conducteurs de ses véhicules. La STIB dénonce avec fermeté de tels agissements.

Elle a décidé de dévier la ligne 55 à partir de lundi matin et jusqu'à nouvel ordre, à Schaerbeek, entre la place Liedts et la Place Verboeckoven, via l'Eglise Sainte-Marie et la chaussée de Haecht.

La mesure est justifiée par la volonté de la direction de sensibiliser les autorités compétentes à la nécessité d'assurer la sécurité pour le personnel et les usagers du réseau de la STIB, a précisé la porte-parole.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires