Stage du Team Belgium de Lanzarote - L'escrime et le tir à l'arc lancent des projets par équipes en vue de Tokyo 2020

12/11/16 à 11:57 - Mise à jour à 12:00

Source: Belga

(Belga) Les lumières de Rio à peine éteintes, les nouveaux projets prennent forme en vue des JO de Tokyo en 2020. En Belgique, deux nouveaux projets collectifs ont été lancés. Ils concernent l'escrime et le tir à l'arc qui vont tenter de se qualifier par équipes au Japon.

Stage du Team Belgium de Lanzarote - L'escrime et le tir à l'arc lancent des projets par équipes en vue de Tokyo 2020

Stage du Team Belgium de Lanzarote - L'escrime et le tir à l'arc lancent des projets par équipes en vue de Tokyo 2020 © BELGA

Ces deux sports étaient présents à Rio en individuel grâce au sabreur Seppe Van Holsbeke et à l'archer Robin Ramaekers. Van Holsbeke avait annoncé avant Rio qu'il prendrait sa retraite sportive après les Jeux. Le Gantois a changé d'avis. Il a été séduit par le projet collectif au sabre masculin dont il sera le capitaine. L'équipe pourrait devenir mixte si la fédération internationale décide d'inclure cette discipline au programme olympique lors de son congrès à l'été 2017. "Nous avions l'opportunité de former une équipe après le succès de Seppe (9e à Rio) et l'éclosion de deux jeunes au plus haut niveau Jules-Emile De Visscher (21 ans, première médaille belge (en bronze) aux Mondiaux juniors depuis 1962, 4e au classement mondial juniors) et Pieter De Vos (qui revient après une mononucléose, grand spécialiste des épreuves par équipes). Jamais, nous n'avons eu trois aussi bons sabreurs", assure le coach Paul Corteyn, présent avec ses trois élèves au stage du Team Belgium cette semaine à Lanzarote. "Une 4e place (de réserviste) reviendra aux meilleurs jeunes: Egon Van Durme, Arnaud Bottecchia ou Arne De Ridder. Clui-ci figure dans le Top 3 mondial chez les cadets (17 ans)." Le challenge est de taille. Il faut figurer parmi les 8 meilleures nations pour obtenir son billet pour Tokyo. "Nous sommes 22es", précise le maître d'armes gantois. "Premier objectif: se qualifier pour les Jeux européens de Minsk en 2019. Il faudra être dans le Top 12. Ensuite, on visera le Top 8." Si les femmes sont intégrées, Alexandra Gevaert est déjà d'un excellent niveau et trois jeunes sont elles aussi en mesure de la rejoindre. En cas d'épreuve mixte par équipes à Tokyo, ce seront les 12 meilleures équipes qui seront qualifiées. "Ce sera difficile. Mais il faut être ambitieux. Ce sera plus réalisable avec les dames (Top 12) que s'il faut être dans le Top 8 avec les seuls messieurs." Le tir à l'arc a monté son projet à la suite de la médaille de bronze par équipes en mai aux derniers championnats d'Europe de Nottingham avec les jeunes Ramaekers, qui avait décroché au même endroit sa qualification individuelle pour Rio, et Ben Adriaensen et le plus expérimenté Nico Thiry. Rick Martens complète le groupe. Les douze meilleures nations iront au Japon en 2020. Il y avait quatre pays européens à Rio. "Une qualification est donc possible", estime Francis Notenboom, le coach national. (Belga)

Nos partenaires