Stade national : "On n'a pas dit toute la vérité"

02/07/15 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

Le ministre des Sports en Communauté française, René Collin, charge lourdement le projet du stade national. "Comme ministre francophone des Sports, j'ai deux gros problèmes, pour ne pas dire deux gros coups de colère.

Stade national : "On n'a pas dit toute la vérité"

René Collin © Belga

Un: le risque majeur pour l'avenir du Mémorial Van Damme. Et deux: le processus inéquitable qui se met en place entre les clubs de foot", souligne le ministre dans une interview donnée aux journaux de Sudpresse.

Le ministre estime que le club d'Anderlecht est clairement favorisé au détriment d'autres clubs. "Moi, j'appelle d'ailleurs ça le stade d'Anderlecht !", dit le ministre. M. Collin dénonce aussi le coût du stade pour les contribuables bruxellois. "On a dit qu'il ne paierait rien, que le stade serait entièrement financé par des partenaires privés. Et à présent, on en est à 4,1 millions d'euros d'argent public par an, qui pourront être déboursés pendant 60 ans !", précise René Collin.

"On part sur une base de 30 ans, mais elle est prolongeable deux fois quinze ans, soit 60 ans au total. La facture finale pourra donc aller jusqu'à 246 millions d'euros !".

En savoir plus sur:

Nos partenaires