Stade national : "Beaucoup de mousse mais peu de Grimbergen"

02/12/13 à 20:46 - Mise à jour à 20:46

Source: Le Vif

Le ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles André Antoine (cdH) a réitéré son scepticisme quant à la concrétisation du projet de stade national à Grimbergen, dont la réalisation a été confirmée lundi par les autorités bruxelloises.

Stade national : "Beaucoup de mousse mais peu de Grimbergen"

© Belga

Interrogé lundi soir en commission du Parlement par le député Jean Luc Crucke (MR) sur une éventuelle implication de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans la construction de ce stade national, le ministre n'a pas manqué de tourner à nouveau celui-ci en dérision.

"Je ne veux pas payer pour un faux col. Il y a quatre-vingt-cinq pour cent de mousse et je peine à trouver la Grimbergen...", a répliqué lundi soir M. Antoine, jamais avare d'un bon mot.

Le ministre en veut pour preuve les conclusions de l'étude du consultant Deloitte pour qui le projet n'est pas réalisable sans financement public, a-t-il estimé.

"Or, ni la ville, ni la Région bruxelloise ne veulent financer. (Le club d'Anderlecht attend lui son permis (d'urbanisme) pour construire son troisième anneau (au stade Constant Vanden Stock) mais se dit juste prêt à louer (le nouveau stade)", a-t-il commenté. "Si j'entends bien, qui paie? Manifestement pas ceux qui décident...", a grincé le ministre.

Devant les députés, M. Antoine a répété n'avoir aucunement été approché pour la réalisation de ce projet, ce qu'il a déploré: "A mon sens, ce dossier aurait dû s'inscrire dans un véritable élan national...", a-t-il conclu.

Nos partenaires