"Sous mon mandat, les moyens affectés à l'entretien des tunnels ont augmenté"

24/02/16 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement bruxellois sortant a consacré quelque 120 millions d'euros à l'entretien et à la rénovation des tunnels entre au cours de la législature précédente, soit une augmentation de 23 millions d'euros ou de quelque 20% alors que le budget global du département des Travaux publics et de la Mobilité a connu une diminution de 25 millions d'euros, a affirmé mercredi l'ex-ministre bruxelloise de la Mobilité, Brigitte Grouwels.

Entendue par la commission spéciale du parlement bruxellois, Mme Grouwels a rappelé son ambition à l'entame de son mandat en matière de mobilité: priorité aux usagers faibles et aux transports en commun, "ce qui ne signifie pas que les investissements dans les ouvrages d'arts et tunnels de la capitale ont été négligés", a-t-elle souligné. L'ex-ministre CD&V a ajouté que près de 100% des budgets réservés aux tunnels et en augmentation, alors que la récession avait imposé au gouvernement d'importantes mesures d'économies, ont été effectivement dépensés. Enumérant une série d'exemples d'interventions sur nombre de tunnels, Mme Grouwels est également revenue sur le Masterplan de rénovation des tunnels finalisé en août 2013, mais qui n'a jamais fait l'objet d'une décision au sein du gouvernement. Selon elle, ce plan qui n'a jamais été secret, ayant déjà servi de base de travail à Bruxelles mobilité, a été intégré dans le plan pluriannuel plus large des travaux publics en Région bruxelloise dont le gouvernement bruxellois a pris acte en octobre 2013. Concernant le tunnel Rogier, la ministre a concédé que l'option de la réfection de l'étanchéité dans le cadre du chantier de rénovation de la place dont le coût ne cessait de grimper, avait été écartée, faute de plan détaillé, et parce qu'elle était présentée par l'administration comme "une opportunité et non comme un impératif". (Belga)

Nos partenaires