Soudanais torturés - Les propos de Bart De Wever sont inouïs, mais pas de crise, selon Mark Eyskens

08/01/18 à 12:14 - Mise à jour à 12:15

Source: Belga

(Belga) Les déclarations du président de la N-VA, Bart De Wever, liant le sort du gouvernement fédéral à celui du secrétaire d'Etat Theo Francken sont "inouïs pour quelqu'un qui participe au gouvernement", a commenté lundi matin le ministre d'Etat Mark Eyskens, interrogé à son arrivée au bureau du CD&V.

Il serait toutefois "prématuré" de parler de véritable atmosphère de crise, tempère l'ancien Premier ministre. "Que Francken ait menti au Premier ministre, c'est surtout un problème pour lui. Mais la question est naturellement de savoir s'il dispose d'encore suffisamment de crédibilité pour se présenter devant le parlement", a ajouté M. Eyskens. A ses yeux, faire aboutir le Pacte énergétique en confirmant la sortie du nucléaire pour 2025 est "bien plus important" pour le CD&V, alors que le N-VA renâcle à confirmer cette échéance. "La N-VA a adopté une attitude qui est en confrontation directe avec celle du parlement. Si De Wever cherche ainsi à détourner l'attention de l'affaire du Soudan, alors c'est assez puéril évidemment", a ajouté M. Eyskens. "Mais ce faisant, il met en jeu l'avenir de l'ensemble du Pacte et de l'approvisionnement énergétique" du pays. L'ancien Premier ministre CVP a été l'un des seuls chrétiens-démocrates à accepter de répondre à la presse, à son arrivée à la réunion hebdomadaire du CD&V. Ce week-end, les députés CD&V fédéral Eric Van Rompuy et européen Ivo Belet avaient affirmé que M. Francken devait "tirer ses conclusions" après l'affaire des rapatriements de Soudanais et les suspicions de mauvais traitements voire de torture qu'ils auraient subis à leur retour à Khartoum. Autre voix CD&V à s'être prononcée lundi matin, le vice-Premier ministre Kris Peeters a lancé une mise en garde contre ceux qui caressaient l'idée d'élections anticipées, alors que l'économie et l'emploi nécessitent à ses yeux un gouvernement de plein exercice. (Belga)

Nos partenaires