Soudanais torturés: le CGRA examine toujours la façon dont l'enquête sera menée

08/01/18 à 16:13 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement n'a pas imposé un "timing strict" au Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides (CGRA) pour mener son enquête sur le sort des Soudanais qui ont été rapatriés, a indiqué une porte-parole du commissariat. L'institution assure tout mettre en oeuvre pour terminer l'exercice à la fin janvier mais, pour le moment, elle examine toujours la façon dont, concrètement, l'enquête peut être menée.

Le gouvernement a confié au CGRA le soin de mener cette enquête en collaboration avec les Nations Unies et la Commission européenne à la suite d'informations faisant état de mauvais traitements subis par des Soudanais après leur rapatriement. En attentant, ces expulsions vers le Soudan sont suspendues. Les conclusions de cette enquête sont attendues, en principe, pour la fin du mois. Le CGRA n'a pas voulu donner d'informations sur le déroulement de l'enquête, notamment sur l'envoi d'agents au Soudan. "Le gouvernement nous a chargé d'investiguer le risque encouru par des personnes rapatriées au Soudan et nous examinons la façon dont nous mènerons cette enquête", a ajouté la porte-parole. (Belga)

Nos partenaires