Soudanais torturés - La politique de retour vers le Soudan "appelle" de la nuance"

02/01/18 à 11:53 - Mise à jour à 11:55

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre Charles Michel a défendu mardi la politique migratoire "humaine" et "ferme" qu'applique son gouvernement depuis son entrée en fonction en octobre 2017 et qui est, en ce qui concerne les retours de demandeurs d'asile en fin de droit vers le Soudan, identique selon lui à celle pratiquée par de nombreux pays européens.

Souhaitant "mettre les points sur les +i+" avec le recul nécessaire à la suite de "campagnes de désinformation régulières", M. Michel souligne, dans un long message posté sur sa page Facebook, que la politique de retour en particulier vers le Soudan est un "sujet sensible qui appelle de la nuance" et qui "mérite mieux que les simplismes ou les caricatures dans un sens ou dans un autre". "Tout d'abord, cette question est européenne", affirme le chef du gouvernement, en notant que "de nombreux pays appliquent la même politique". Selon lui, le Royaume-Uni, la France, l'Italie et la Norvège organisent également des missions techniques d'identification avec le Soudan. En 2016, l'Italie a renvoyé 40 ressortissants soudanais, la Suède 15, l'Irlande 5. La Norvège en a renvoyé 60 entre 2015 et 2016, précise M. Michel, citant l'Office européen des statistiques Eurostat. Il ajoute que le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a commencé en décembre, les rapatriements volontaires vers le Soudan et indique travailler directement avec le gouvernement soudanais pour mener à bien ces opérations de réintégration. (Belga)

Nos partenaires