Soudanais torturés: la Chambre vote une motion demandant la mise en oeuvre des propos de Charles Michel

21/12/17 à 18:20 - Mise à jour à 18:23

Source: Belga

(Belga) La Chambre a approuvé jeudi une motion de la majorité par laquelle elle demande au gouvernement de mettre en oeuvre les mesures annoncées par le Premier ministre à propos de l'expulsion de ressortissants soudanais. L'opposition s'est abstenue à l'exception du PTB qui a voté contre. L'assemblée a en revanche rejeté la motion des écologistes demandant la suspension de la mission d'identification de fonctionnaires soudanais et des retours vers le Soudan.

Ce vote a eu lieu après un débat vif sur les informations qui ont fait état de mauvais traitements subis par des Soudanais renvoyés dans leur pays. Pour mener à bien ces retours, une mission d'identification de fonctionnaires du ministre soudanais de l'Intérieur avait été accueillie en Belgique en septembre par le secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken. Charles Michel a annoncé jeudi, lors de la séance de questions d'actualité, que les expulsions de ressortissants soudanais étaient suspendues jusqu'à ce qu'une enquête indépendante fasse la clarté sur ces informations. Il espère en obtenir les résultats en janvier. La N-VA a affirmé de son côté qu'il n'y avait pas de suspension puisqu'aucune expulsion vers le Soudan n'est prévue avant la fin janvier, faisant planer le doute sur la cohésion du gouvernement dans ce dossier. Elle a toutefois co-signé et approuvé le texte. "Qui est aujourd'hui le Premier ministre? Charles Michel ou Theo Francken?" a demandé Kristof Calvo (Ecolo-Groen). La cheffe de groupe cdH, Catherine Fonck, a appelé les "démocrates" à se réveiller. "Nous n'avons pas de leçon de démocratie à recevoir", a répondu David Clarinval (MR). (Belga)

Nos partenaires