Soudan du Sud: Kiir appelle Machar à rentrer à Juba pour ramener la paix

21/07/16 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

Source: Belga

(Belga) Le président sud-soudanais Salva Kiir a appelé jeudi son rival, le vice-président et chef des ex-rebelles Riek Machar, à rentrer dans la capitale Juba, qu'il avait fuie après de violents combats entre leurs troupes respectives, pour relancer le processus de paix.

"J'appelle Riek Machar à rentrer à Juba pour que nous puissions poursuivre la mise en oeuvre de l'accord de paix. Comme vous le savez, cet accord a besoin de nous deux pour être appliqué", a déclaré M. Kiir dans un communiqué lu à la presse par son porte-parole Ateny Wek Ateny. Tout en répétant "être à 100% déterminé à assurer la sécurité" de M. Machar à Juba, le président Kiir souligne attendre une réponse "dans les 48 heures, afin que nous puissions établir le contact et continuer à promouvoir la paix". M. Machar a quitté Juba après les combats meurtriers qui ont opposé du 8 au 11 juillet ses troupes à celles de M. Kiir. Ces violences, qui ont fait au moins 300 morts, ont mis en péril le fragile accord de paix conclu en août 2015 pour mettre un terme à une guerre civile débutée en décembre 2013. Avec cet appel, le président Kiir paraît déterminé à capitaliser sur l'absence de Riek Machar - qui n'est pas apparu en public depuis la fin des combats et dont on ignore où il se trouve actuellement - et sur les fissures qui ont commencé à apparaître dans les rangs de l'ex-rébellion. Taban Deng Gai, le ministre des Mines dans le gouvernement d'union nationale, issu de l'ex-rébellion, avait déjà demandé le retour de M. Machar à Juba, le 14 juillet. Taban Deng Gai, qui a été le principal négociateur des ex-rebelles pour l'accord de paix, est considéré dans l'entourage du président Kiir comme un candidat possible pour remplacer Riek Machar, si celui-ci décidait de ne pas revenir à Juba. Taban Deng Gai a donné ces derniers jours l'impression de jouer sa carte personnelle, en s'alignant sur le refus du président Kiir d'accepter un renfort des Casques bleus dans le pays. (Belga)

Nos partenaires