SOS pensions : changeons d'ère !

17/09/10 à 07:05 - Mise à jour à 07:05

Source: Le Vif

Les débats et les inquiétudes sur l'avenir des pensions appellent des solutions imaginatives voire révolutionnaires. Le Vif/L'Express a conçu un plan global appliquant l'idée de l'allocation universelle aux pensionnés et combinant trois réformes en une : garantir des revenus décents aux seniors, alléger le coût du travail et réaménager la fiscalité.

SOS pensions : changeons d'ère !

© Thinkstock

L'IDÉE Faisons de la pension une allocation universelle, un droit absolu pour tous, garantissant à partir de 65 ans un revenu légal décent. Et finançons-la, non plus par des cotisations sociales, mais davantage encore que maintenant ou exclusivement par l'impôt, les taxes et une cotisation sociale généralisée prélevée sur tous les types de revenus. Les pensions (spécialement des salariés et des indépendants) ne seraient alors plus autant à la charge des seuls actifs, mais de toute la population et de l'économie. La compétitivité, l'emploi voire les salaires profiteraient d'une réduction considérable des cotisations sociales.

LES CONDITIONS L'intégration des trois régimes de pension ainsi que de la Grapa ( revenu garanti aux personnes âgées) existants exige - question d'équité - de tenir compte, dans une phase transitoire, de leurs particularités. De plus, il est inconcevable qu'une allocation universelle puisse être inférieure au montant - sauf écrétage - qu'atteindrait une pension proméritée sur la base, entre autres, des cotisations payées au cours d'une carrière. Ce n'est pas l'instauration d'une pension nationale de base minimale et uniforme qui est préconisée, car même au-delà de la période transitoire nécessaire, un lien ou une proportionnalité devrait être préservé entre les revenus pendant la vie active et les taux de la retraite, voire même entre ceux-ci et l'effort contributif.

Dans son numéro de ce vendredi 17 septembre, Le Vif/L'Express expose les avantages et les inconvénients de ce plan d'avenir et publie les réactions de plusieurs experts ainsi que de l'actuel ministre des Pensions, Michel Daerden (PS).

P.S.

En savoir plus sur:

Nos partenaires