Sophie Wilmès remplacera Hervé Jamar au fédéral

21/09/15 à 16:02 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

Le président du MR, Olivier Chastel, proposera la candidature d'Hervé Jamar, ministre fédéral du Budget, au poste de gouverneur de la province de Liège, a-t-il annoncé lundi. La députée Sophie Wilmès le remplacera au gouvernement fédéral.

Sophie Wilmès remplacera Hervé Jamar au fédéral

Sophie Wilmès. © sophiewilmes.be

Bourgmestre de Hannut depuis 21 ans, M. Jamar avait déjà songé à ce poste, occupé depuis 2004 par Michel Foret, a-t-il confié à la presse. Il y a pensé à nouveau il y a quelques semaines à la faveur des vacances, avant de faire acte de candidature définitif dimanche auprès de son président. Ce municipaliste chevronné a rappelé son intérêt pour les matières de sécurité, l'une des premières compétences d'un gouverneur de province. Il est à ce titre l'un des auteurs en 2003 d'un décret wallon imposant la pose de détecteurs d'incendie dans toute nouvelle habitation. "On sous-estime parfois la fonction de gouverneur alors que c'est un peu le ministre de l'Intérieur d'une province", a expliqué M. Jamar. Le gouvernement wallon devrait arrêter la désignation de M. Jamar lors de sa réunion de jeudi, après un avis conforme du conseil des ministres fédéral. Agée de 40 ans, Mme Wilmès est échevine de la commune à facilités de Rhode-Saint-Genèse depuis 8 ans, où elle est en charge des Finances. Elle est la fille de feu Philippe Wilmès, professeur d'économie de l'UCL, régent de la Banque nationale et administrateur de nombreuses sociétés publiques et privées. Titulaire d'une licence en gestion financière et en communication appliquée (IHECS), elle a été gestionnaire financière à la Commission européenne avant d'être conseillère dans dans un cabinet d'avocats d'affaires. Elle siège à la Chambre depuis les élections de 2014 et est membre de la Commission des Finances et du Budget. Le budget constitue pour elle une "matière de prédilection" au sein d'un "gouvernement au beau et grand projet de société", a-t-elle expliqué. Le nom de Sophie Wilmès, considérée comme une proche de Charles Michel, ne s'imposait pas d'évidence. D'autres députés plus en vue, et candidats malheureux au casting de l'équipe Michel, étaient attendus: Jean-Luc Crucke, Christine Defraigne ou encore Vincent De Wolf. C'est en passant en revue le curriculum vitae des parlementaires MR que M. Chastel dit avoir "flashé" sur cette parfaite trilingue. Deux critères ont prévalu, a-t-il affirmé: l'expérience fédérale et la possibilité d'être opérationnelle immédiatement au poste de ministre du Budget. La jeunesse ainsi que l'opportunité de faire émerger une nouvelle figure politique et de mettre en avant une femme ont également joué un rôle. Un autre parlementaire pourrait trouver quelque motif d'amertume dans cette histoire: le député wallon Philippe Dodrimont, bourgmestre d'Aywaille, était en principe le candidat du MR au poste de gouverneur avant que M. Jamar ne manifeste son intérêt. M. Jamar aura siégé moins d'un an dans le gouvernement Michel, au poste du Budget où ses débuts ne furent pas aisés. Il s'en va toutefois avec le sentiment du devoir accompli, a-t-il souligné. Tout est prêt pour sa successeur qui devra finaliser le budget 2016 attendu par les instance européennes à la mi-octobre. Le Premier ministre, Charles Michel, a salué le travail fourni par M. Jamar pour assainir les finances publiques et l'arrivée de Mme Wilmès dans son équipe. "Sophie Wilmès a très rapidement trouvé ses marques à la Chambre des représentants. Son investissement et sa rigueur en commission des Finances et du Budget ont largement démontré sa capacité à se plonger avec pragmatisme dans des dossiers techniques", a-t-il déclaré.

Nos partenaires