Sondage : votre famille idéale

15/03/12 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

Un sondage Roularta Media, dont fait partie Le Vif/L'Express, réalisé en collaboration avec Euromut, dessine la famille belge idéale. Ses idées et ses difficultés.

Sondage : votre famille idéale

Papa, maman, une fille et un garçon : l'image de la famille idéale correspond toujours au projet et à la réalité des couples belges. Qui estiment devoir attendre des temps meilleurs pour procréer.

Pour les couples provisoirement ou définitivement sans enfants, pour ceux qui n'en ont qu'un tout comme pour ceux qui en ont déjà deux, le désir et l'acquis sont les mêmes. Selon un sondage Roularta Média, effet, la famille idéale est et reste composée de deux enfants, dans la tête ou dans les faits. Certes, 40 % des couples ayant déjà deux enfants en voudraient davantage, mais rarement plus de trois. Et environ 65 % de ceux qui attendent ou ont déjà un premier bébé, en voudraient deux. La moitié de ceux qui en ont trois sont satisfaits, mais un quart d'entre eux en voudraient un quatrième. L'année 2012 paraît toutefois peu propice à beaucoup de parents ou futurs parents, puisque 40 % des couples préfèrent attendre des temps meilleurs ( 46 % parmi les 25-34 ans et 63 % parmi les moins de 25 ans) pour procréer. Les obstacles à la création ou à l'agrandissement de la famille ? Le coût de l'éducation ( 22 %), des raisons pratiques liées à la taille du logement et des moyens de transport (23 %) sont avancées et, forcément, l'âge ( 64 % des plus de 45 ans).

Le sondage a été effectué par Roularta Média dont Le Vif/L'Express fait partie, et en collaboration avec Euromut, sur la base d'un échantillon national de 8 714 personnes, par Internet, durant la première semaine de janvier 2012. Plus de 86 % ont des enfants ou en attendent prochainement (20%).

Parmi les 19 % qui ont eu des difficultés à avoir des enfants, 35 % ont opté pour l'insémination artificielle et 34 % pour la fécondation in vitro. Plus de 7 % ont adopté. La marge d'erreur est de 5 %.

P.S.

Dans son édition du 16 mars, Le Vif/L'Express va plus loin, tire les leçons du sondage et évoque les changements de la famille d'aujourd'hui, avec Denis Lambert, directeur général de la Ligue des familles : "LA famille n'existe plus !" affirme-t-il tout de go. De son côté, le professeur de sociologie Jacques Marquet ( UCL) analyse la politique familiale de la Belgique, à mi-chemin entre les choix allemand et français.

En savoir plus sur:

Nos partenaires