Sondage: le PS en perte, razzia de la N-VA

12/03/12 à 09:26 - Mise à jour à 09:25

Source: Le Vif

Avec 38,4% des intentions de vote, la N-VA s'installe plus que jamais comme premier parti de Flandre, selon un sondage RTL/Ipsos/Le Soir. En Wallonie, le PS perd du terrain, tandis que le MR paierait au prix fort sa séparation avec les FDF à Bruxelles.

Sondage: le PS en perte, razzia de la N-VA

© Image Globe

Selon le Baromètre RTL/Ipsos/Le Soir, le PS recueille 32,2% des intentions de vote en Wallonie, contre 37,6% lors du précédent sondage. Il avait d'ailleurs obtenu ce score lors du suffrage des élections qui ont eu lieu en juin 2010. Ce sont les plus petits partis (RWF, PTB) qui recueilleraient ces votes volatiles et, plus particulièrement, le Front National qui confirmerait son ascension avec 5,9% des intentions de vote contre 1,4% lors des élections de juin 2010.

Deuxième parti de Wallonie, le MR redresse quelque peu la barre avec 21,1% des intentions de vote, soit le niveau qui était le sien en juin 2010 alors que le précédent sondage le montrait en perte de vitesse avec 17,6%.

Les FDF, qui font désormais cavaliers seuls depuis leur divorce avec le MR, ne glanent que 1,6% d'intention de vote en Wallonie. Les partis cdH et Ecolo se maintiennent avec respectivement 13,6 et 13,7%; les écologistes gagnant quelques points au passage.

Le PS en tête à Bruxelles

A Bruxelles, le PS se stabilise et reste toujours en tête avec 25,6%. Même s'il affiche une progression par rapport au précédent sondage, le MR paierait toujours au prix fort sa séparation avec les FDF en recueillant 21% des intentions de vote alors que les Fédéralistes Démocrates Francophones obtiennent quelque 8,8% de suffrages et deviendrait cinquième parti bruxellois. Ecolo se placerait en troisième position avec 12,6% et le cdH juste derrière les écologistes avec 10,6%. L'Open Vld (2,7%) reste le premier parti néerlandophone de la capitale devant le sp.a (2,1%), Groen (2%) et la N-VA (2%).

Razzia de la N-VA

En Flandre, le parti nationaliste réalise une véritable razzia et s'affirme, plus que jamais, comme le premier parti flamand avec 38,4% d'intentions de vote, soit 10% de plus que lors des élections de juin 2010. Les nationalistes flamands profiteraient du mécontentement d'anciens électeurs de l'Open Vld, qui passe de 13,9% en juin 2010 à 10%, talonné par le Vlaams Belang qui poursuit son lent déclin (9,9 au lieu de 12,6%). Le CD&V reste le deuxième parti de Flandre avec 15,7% devant le sp.a (13,3%). Avec ses 8,1% d'intentions de vote, Groen s'installerait à la 6e place.

Le Grand Baromètre RTL/Ipsos/Le Soir Baromètre a été réalisé du 2 au 7 mars 2012. Sur une vague de 2.380 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 922 en Wallonie, 912 en Flandre et 546 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale. Les interviews ont eu lieu via l'Ipsos On Line Panel. La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95%, est de 3,2% en Wallonie et en Flandre et de 4,2% à Bruxelles.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires