Sondage : la N-VA perd des plumes, le MR en tête à Bruxelles

25/03/13 à 08:09 - Mise à jour à 08:09

Source: Le Vif

La N-VA perd 3% d'intentions de vote, en partie au profit du Vlaams Belang (+2,1), par rapport à il y a quatre mois, selon un sondage Ipsos réalisé pour Le Soir, RTL-TVI, De Morgen et VTM. Mais avec 33,6%, elle reste confortablement installée en tête en Flandre, bien au-dessus de son score de 2010 (28,4%). Autre fait marquant de cette enquête, le MR (23,8%) prend la tête à Bruxelles, juste devant le PS (23,1%).

Sondage : la N-VA perd des plumes, le MR en tête à Bruxelles

© Belga

En Flandre, loin derrière les nationalistes, CD&V, sp.a, Open Vld et Vlaams Belang se suivent, dans cet ordre, dans une fourchette allant de 16,7 à 10,5%. Le parti d'extrême droite semble bénéficier d'un effet 'Gerolf Annemans', son nouveau président. Groen est à 7,7%.

A Bruxelles, outre le leadership du MR (23,8%), on observe, derrière le PS (23,1%) et Ecolo (11,8%), une remontée de près de 2% du cdH (10,7%). Dans la capitale, l'ensemble des formations est en baisse par rapport aux élections de 2010. Avec 9,4%, le FDF est en baisse par rapport à il y a quatre mois (10,9%). La N-VA (3,5%) est le premier parti flamand à Bruxelles mais elle ne domine pas outrageusement.

En Wallonie où l'actualité des derniers mois a été marquée par des annonces de fermeture dans l'industrie mais également par l'arrivée d'un nouveau président (faisant fonction) au PS, et par une certaine agitation au sein de la majorité régionale, aucun changement important n'est constaté. Les partis de l'Olivier wallon reprennent même quelques dixièmes par rapport à il y a quatre mois, au détriment du MR.

Largement en tête, le parti socialiste (33,1%) remonte légèrement par rapport au précédent sondage mais reste à 4,5% de son résultat de 2010. Le MR (22,6%) fait toujours un peu mieux que son derniers score électoral mais perd quelques plumes par rapport à l'enquête de novembre 2012. Le cdH qui remonte de 0,5% (13,7%) et Ecolo (11,6%) sont relativement stables. PS, cdH et Ecolo restent en-deçà de leur score de 2010, le MR quelque peu au-dessus. Le FDF est à 3,1%, comme le PTB.

Di Rupo toujours plus populaire

En ce qui concerne la popularité des personnalités politiques: en tête au sud du pays, le Premier ministre Elio Di Rupo continue à grimper, de même que ses poursuivants, l'étonnant Guy Verhofstadt (2e) et Joëlle Milquet (3e). En Flandre, l'effet Maggie De Block l'installe sur la troisième place du podium derrière Bart De Wever (1er) et Kris Peeters (2e). Entre ces derniers, l'écart se réduit.

2.499 personnes (977 en Wallonie, 982 en Flandre et 540 en Région bruxelloise) ont répondu à cette enquête en ligne sur leurs intentions de vote aux fédérales, réalisée du 13 au 19 mars 2013, alors que s'amorçait le contrôle budgétaire. La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95%, est de 3,1% en Wallonie, 3,1% en Flandre et 4,2% à Bruxelles.

Nos partenaires