Sommet de l'Otan : Di Rupo désamorce la polémique

19/05/12 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif

Le Premier ministre Elio Di Rupo a souhaité apporter ce samedi une série d'"éléments" après une polémique rapportée cette semaine dans la presse qui a fait état de divergences au sein du gouvernement sur l'organisation du Sommet de l'Otan à Chicago qui débute dimanche.

Sommet de l'Otan : Di Rupo désamorce la polémique

© BELGA

La Libre Belgique mercredi, puis d'autres médias vendredi et samedi ont fait remarquer que le chef du gouvernement se rendait à Chicago sur un vol commercial, se démarquant des ministres des Affaires étrangères Didier Reynders et de la Défense Pieter De Crem partis ce samedi avec le reste de la délégation à bord du vol gouvernemental.

Pour expliquer ces vols distincts, certaines sources rapportées par les médias ont évoqué des divergences de vues concernant la préparation du Sommet ainsi que la volonté du Premier ministre d'afficher un "style présidentiel". Dans la presse, le cabinet du Premier ministre a démenti cette version des faits, justifiant le vol commercial emprunté par le Premier ministre par des raisons de santé, M. Di Rupo souffrant de problèmes de dos sur les vols de longue distance.

La polémique persistant, le chef du gouvernement a souhaité samedi y couper court, son cabinet indiquant que "le Premier Ministre quittera le Sommet de l'OTAN lundi avec l'avion gouvernemental". Il a également rappelé que "les frais de son vol de ligne sont intégralement à sa charge" et indiqué pour mettre fin à une autre polémique que "contrairement à ce qui est mentionné dans la presse, il séjourne à Chicago dans un hôtel à 3km de celui de la délégation belge".

Au demeurant, le Premier ministre assure que les relations entre les membres du gouvernement et avec les ministres des Affaires étrangères et de la Défense sont "constructives".

Quant au fond des dossiers qui seront examinés à Chicago, M. Di Rupo a rappelé ce samedi que c'est l'accord de gouvernement qui fonde la position que la Belgique exprimera au Sommet de Chicago à propos de l'Afghanistan, à savoir le "départ des militaires belges en 2012 et leur retrait définitif au plus tard en 2014". La position de la Belgique sur l'Afghanistan est élaborée au sein du Conseil des Ministres restreint, en présence du ministre de la Défense, a-t-il précisé.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires