Sommet asiatique: Obama avertit la Corée du Nord et veut aider au déminage du Laos

06/09/16 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Belga

(Belga) Le président américain Barack Obama a averti mardi la Corée du Nord, qui a procédé lundi au tir de trois missiles balistiques, que ses "provocations" ne conduiraient qu'à "renforcer son isolement", lors d'un discours au sommet des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean) au Laos. Il a par ailleurs promis d'aider ce pays asiatique, qui a reçu le plus grand nombre de bombes par habitant au monde, à se débarrasser de celles héritées de la guerre du Vietnam, qui continuent de faire des victimes.

Sommet asiatique: Obama avertit la Corée du Nord et veut aider au déminage du Laos

Sommet asiatique: Obama avertit la Corée du Nord et veut aider au déminage du Laos © BELGA

"La Corée du Nord doit comprendre que ses provocations ne feront que renforcer son isolement", a affirmé Barack Obama."Etant donné notre histoire ici, je pense que les Etats-Unis ont une obligation morale d'aider le Laos à guérir", a déclaré Barack Obama lors d'une intervention à Vientiane, la capitale laotienne. Le président américain a annoncé une enveloppe de 90 millions de dollars d'aide au Laos, pour le déminage et l'aide aux victimes. Il devrait visiter mercredi à Vientiane un centre d'aide aux victimes de bombes. Lorsque la guerre du Vietnam a débordé sur son sol de 1964 à 1973, Washington tentait alors de couper les voies d'approvisionnement des combattants nord-vietnamiens. Plus de deux millions de tonnes de bombes y ont été lancées - et elles continuent d'exploser. "Ce fut une guerre secrète... Cela a fait du Laos le pays le plus bombardé, plus que l'Allemagne ou le Japon", a rappelé Barack Obama, soucieux de regarder en face "l'héritage douloureux de la guerre". Ce sommet sera aussi l'occasion pour Barack Obama de revoir la Birmane Aung San Suu Kyi, pour la première fois depuis sa victoire aux législatives de novembre 2015. Celle-ci est désormais chef de la diplomatie birmane et a réservé sa première grande visite à l'étranger à Pékin. Mais elle sera reçue la semaine prochaine à la Maison Blanche, a annoncé Barack Obama à Vientiane. Barack Obama est le premier président américain à poser le pied sur le sol du Laos, souvent décrit comme une succursale de la Chine qui y développe casinos et exploitations minières. (Belga)

Nos partenaires