Soldes : des stocks importants mais perspectives mitigées pour les commerçants

29/06/15 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Belga

A quelques jours du début des soldes d'été, qui s'étaleront du 1er au 31 juillet, les stocks des commerçants sont importants mais leurs perspectives mitigées en termes de chiffres d'affaires, indique lundi l'Union des classes moyennes (UCM) sur la base d'un sondage effectué auprès de 262 commerçants indépendants de Wallonie et de Bruxelles.

Soldes : des stocks importants mais perspectives mitigées pour les commerçants

© Belga

Ainsi, 42,5% des commerçants sondés déclarent que leurs stocks sont plus importants que d'habitude. S'agissant de chiffre d'affaires, leurs attentes sont limitées: 51,4% prévoient des recettes dans la moyenne. Pour le solde, ils sont pratiquement deux fois plus nombreux à prévoir une baisse (31,1%) qu'une hausse (17%).

Le sondage montre également que la part du chiffre d'affaires réalisée par les commerçants pendant cette période de solde reste importante, et atteint plus de 20% pour un tiers d'entre eux, mais tend à se réduire pour une majorité de commerçants.

Cette tendance s'explique, selon l'UCM, par le fait que la plupart des commerçants (79,8%) octroient des réductions en dehors des périodes de soldes, même si elles sont moins importantes que celles pratiquées en janvier et en juillet.

Pour autant, les soldes restent nécessaires, estime encore l'UCM en ce qu'ils permettent aux commerçants de liquider les stocks et de reconstituer des liquidités. Seulement 5,8 % des commerçants sont favorables à leur suppression et 17% n'y voient plus aucune plus-value.

De son côté, le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) souligne la concurrence de l'e-commerce, qui fait souffrir le commerce de vêtements de détail. Une enquête du SNI menée auprès de 467 magasins de vêtements et de chaussures révèle un recul de 2% de leur chiffre d'affaires ce printemps par rapport au printemps 2014.

"Les consommateurs achètent toujours autant de vêtements et chaussures que les années précédentes, mais d'une autre manière", en déduit le SNI, qui souligne toutefois que de plus en plus de petits commerces se lancent eux aussi dans l'e-commerce.

Le SNI évoque lui aussi une hausse des stocks (83% des magasins de vêtements auront des stocks plus importants que l'an dernier) et des perspectives mitigées puisqu'à peine 21% des commerçants sondés s'attendent à une hausse des ventes par rapport aux soldes d'été 2014, pour 48% qui s'attendent à un statu quo et 31% qui redoutent une baisse des ventes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires