SNCB: une 1re plus classe et plus chère, des billets en prévente

12/02/14 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Le Vif

La SNCB va prochainement adapter ses tarifs. Parmi les pistes évoquées par Jo Cornu, on retrouve une première classe plus chère, mais mieux équipée, des billets en prévente plus avantageux et une surtaxe générale de 7 euros pour les billets achetés dans le train.

SNCB: une 1re plus classe et plus chère, des billets en prévente

© Image Globe

Le nouvel administrateur-délégué de la SNCB, Jo Cornu a fait part, lors d'une récente réunion stratégique, de plusieurs pistes actuellement à l'étude sur la future politique tarifaire de l'entreprise et dont La Libre en relate les principaux axes ce mercredi.

Tout d'abord, le CEO souhaite augmenter le prix des billets en première classe grâce à une amélioration des services proposés. Jo Cornu envisage par exemple de faire installer le WiFi dans les wagons de première, d'en améliorer l'équipement électrique et d'interdire l'usage du GSM dans certaines voitures. Des mesures "business class" vraisemblablement destinées à une clientèle d'hommes d'affaires. Un public par ailleurs déjà ciblé par l'offre "Railease" qui permet de combiner le leasing d'une voiture de société avec une offre en transports en commun.

De prime abord, l'idée de se concentrer sur le marché des premières classes peut sembler quelque peu dérisoire. Mais comme le rappelait récemment le ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS), en réponse à une question parlementaire écrite de la députée Sabien Lahaye-Battheu, (Open VLD), "environ 4 % de l'ensemble des voyageurs prennent place en 1re classe, ce qui représente 7 % des recettes générées au profit de SNCB Mobility", soit 43 millions d'euros. L'idée prend donc tout son sens.

Par ailleurs, la SCNB souhaite également attirer une clientèle plus large vers la première classe, notamment les voyageurs étrangers arrivant par Thalys, Eurostar, voire par avion.

Des billets en prévente et une surtaxe générale de 7 euros

Une autre piste évoquée par Jo Cornu concerne les billets achetés en prévente. L'idée est que plus le billet sera acheté tôt, au moins il coûtera cher.

Enfin, le CEO de la SNCB souhaite généraliser la surtaxe sur les billets achetés dans le train à 7 euros, a priori à partir de septembre lorsque toutes les gares seront équipées d'automates. Actuellement, celle-ci est de 3 euros si le contrôleur a été prévenu et de 12 euros dans le cas contraire.

Quoi qu'il en soit, la nouvelle politique tarifaire fait partie du nouveau contrat de gestion de la SNCB qui a très peu de chance d'être finalisé avant les élections du mois de mai prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires