SNCB: que deviennent les objets perdus ?

16/03/16 à 13:47 - Mise à jour à 13:46

Source: Belga

Au cours de ces cinq dernières années, 181.538 objets perdus ont été trouvés dans les trains ou les gares de la SNCB. Ils vivent alors une seconde vie.

SNCB: que deviennent les objets perdus ?

© Belga

Parmi tous ces objets, 65.585 ont été restitués à leurs propriétaires et 115.953 ont été offerts à l'ASBL Les Petits Riens. La collaboration entre la société ferroviaire et l'ASBL a rapporté à cette dernière 75.000 euros en cinq ans, ce qui lui a permis d'engager 15 travailleurs sous contrat d'insertion professionnelle.

Chaque année, plus de 30.000 objets perdus sont trouvés dans les trains ou les gares de la SNCB. Plus de 17.000 GSM ont été trouvés en cinq ans, ce qui représente en moyenne près de 10 appareils par jour. Les portefeuilles, les porte-cartes et les valises sont les objets qui retrouvent le plus facilement leurs propriétaires. Certains objets perdus sont plus insolites, comme par exemple des béquilles ou une table à repasser. Le 'monsieur Objet perdu' de la SNCB, Geert De Schepper, explique avoir déjà trouvé dans les stocks des dépôts une grande parabole, ou une barre de pole dance qui a pu être restituée à sa propriétaire anglaise. Récemment, un bagage contenant 5.000 euros a également été remis à son heureux propriétaire.

A la fin de leur service, les accompagnateurs de la SNCB sont tenus de dresser un inventaire des objets trouvés dans les trains. Ces objets perdus sont amenés dans l'un des 18 dépôts de la SNCB répartis dans le pays. La SNCB tente de son côté de retrouver les propriétaires. Ceux-ci peuvent de leur côté signaler la perte de leur objet. La SNCB souligne l'importance de décrire minutieusement les objets perdus en vue de faciliter les recherches. En cas de restitution d'un objet, le voyageur devra débourser cinq euros.

Depuis cinq ans, au bout de 50 jours après la perte d'un objet, les recherches sont arrêtées et les stocks sont offerts aux Petits Riens. Depuis février 2011, l'entreprise d'économie sociale a ainsi reçu de la SNCB 16.279 sacs de voyage et de sport, 13.890 vestes et pulls, 1.222 ordinateurs portables et tablettes ainsi que 8.635 GSM.

L'entreprise 'Les Petits Riens' occupe actuellement 750 personnes, dont un tiers de salariés, un tiers de travailleurs en contrat d'insertion professionnelle et un tiers de bénévoles. L'ASBL récolte chaque année environ 7.000 tonnes d'objets divers de seconde main, dont 80% de textiles. Sa collaboration avec la SNCB lui permet de revendre des articles, comme des appareils électroniques, de meilleure qualité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires