SNCB: perturbations sur le rail ce mercredi matin

08/12/10 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

Des accompagnateurs de train sont partis en grève ce mercredi matin pour protester contre l'agression d'un de leur collègue mardi matin en gare de Huy, la dernière d'une série de quatre agressions commises ces quatre derniers jours. Des perturbations sont constatées, même si le mouvement a désormais complètement pris fin.

SNCB: perturbations sur le rail ce mercredi matin

© Belga

Une grève est menée mercredi matin par des accompagnateurs de la SNCB, dans les zones de Waremme, d'Ottignies et de Liège, à la suite d'une agression d'un des leurs survenue mardi matin à la gare de Huy, a appris l'agence Belga auprès d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge.

Les accompagnateurs de train de Liège et de Welkenraedt, qui avaient débrayé mercredi matin à la suite de l'agression d'un des leurs survenue mardi matin à la gare de Huy, ont repris le travail vers 8h00, a indiqué mercredi le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel, contacté par l'agence Belga. Leurs collègues de la zone d'Ottignies avaient quant à eux repris le travail mercredi vers 6h00. Quelques perturbations persisteront sur le réseau ferroviaire jusqu'en fin de matinée malgré la reprise du travail mais tout est mis en oeuvre pour remédier à la situation, souligne Infrabel.

Les accompagnateurs ont débrayé mercredi matin après l'agression d'un des leurs mardi vers 7 heures par un navetteur qui n'avait pas de titre de voyage valide. Les faits s'étaient produits en gare de Huy, sur la ligne 125 Liège-Huy-Namur.

En raison du mouvement de grève, des retards sont à prévoir sur les lignes Liège-Guillemins-Welkenraedt-Aix La Chapelle, Liège-Namur (125), Bruxelles-Liège (36), Bruxelles-Namur (161), Ottignies-Louvain (139) et Charleroi-Sud-Namur (140).

Les accompagnateurs devraient reprendre normalement le travail dès 6 heures, d'après Infrabel. Dans les faits, seuls ceux d'Otiignies ont repris le travail à cette heure. Infrabel conseille aux voyageurs de se renseigner au sujet d'éventuelles perturbations via le site
www.railtime.be.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires