SNCB : les accompagnateurs de train un peu moins agressés

19/03/13 à 08:06 - Mise à jour à 08:06

Source: Le Vif

Les accompagnateurs de train ont fait l'objet de moins "d'agressions" (coups et blessures, violences légères, menaces, insultes) en 2012 qu'au cours de l'année précédente, rapporte mardi La Libre Belgique. Un total de 1.178 agressions ont ainsi été enregistrées en 2012, contre 1.230 en 2011, soit un recul de 8,9 pc. Les chiffres de 2010 étaient cependant meilleurs, avec 1.084 agressions.

SNCB : les accompagnateurs de train un peu moins agressés

© Image Globe

Septante pour cent des violences physiques ou verbales sur les accompagnateurs ont pour origine le contrôle à bord de personnes n'ayant pas de billet ou ayant un mauvais billet. "Prises en défaut, ces personnes peuvent se rebeller contre le ou les accompagnateurs", explique La Libre Belgique. A ce sujet, un forfait à prix unique en cas d'amende est à l'étude au sein de la SNCB afin de limiter le risque de contestation sur les tickets.

La diminution globale des statistiques d'agressions est notamment due à l'augmentation du nombre de patrouille de sécurité sur les lignes les plus fréquentées, notamment l'axe Charleroi-Bruxelles-Anvers et l'axe Gand-Bruxelles.

Cette légère amélioration s'explique également par les formations à la gestion des conflits (2 jours) que doivent suivre les accompagnateurs. Par ailleurs, "nous nous réjouissons de voir que la justice prend ces affaires d'agressions très au sérieux", note Louis Maraite, porte-parole de la SNCB-Holding. "C'est d'autant plus important que ces faits peuvent souvent entraîner des entraves à la circulation des trains et donc des retards."

Malgré ces améliorations, certains types d'agressions sont toutefois en augmentation. Il s'agit pour l'essentiel des violences dites légères (299 faits contre 261 en 2011), précise La Libre Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires