SNCB: le Premier ministre et le ministre de la Mobilité saluent le compromis

16/06/16 à 17:32 - Mise à jour à 17:32

Source: Belga

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, est satisfait du pré-accord conclu ce jeudi entre la direction des chemins de fer et les syndicats, a-t-il indiqué. Le Premier ministre Charles Michel s'est également réjoui du compromis, une "bonne nouvelle pour la concertation sociale et les navetteurs".

SNCB: le Premier ministre et le ministre de la Mobilité saluent le compromis

Francois Bellot, ministre de la Mobilité © BELGA

"Je salue cet accord qui est un signal positif pour les navetteurs. J'ai toujours été le défenseur d'une concertation sociale franche pour aboutir à un accord partagé et porté par tous", a déclaré jeudi François Bellot (MR) dans un communiqué. "Les chemins de fer ont pour mission essentielle de garantir la mobilité de dizaines de milliers de navetteurs, d'étudiants et d'autres voyageurs. Je me réjouis que l'intérêt général prime à nouveau." Grâce à l'accord, "la menace de grève est écartée", a-t-il souligné.

Il faut poursuivre "dans la voie de la modernisation qui passe par l'augmentation des performances des chemins de fer belges", estime aussi le ministre, qui considère comme prioritaires l'amélioration de la qualité du service au client et la stabilisation de la dette de la SNCB.

"Je me réjouis de l'accord intervenu entre syndicats et direction HR-Rail. Bonne nouvelle pour la concertation sociale et les navetteurs", a tweeté de son côté le Premier ministre, Charles Michel (MR).

Pour le président du MR, Olivier Chastel, "l'accord conclu à la SNCB démontre qu'il y a de l'espace pour la concertation sociale. Les navetteurs et étudiants échappent à la grève", a-t-il tweeté.

"La direction sait maintenant qu'elle ne pourra plus venir avec des décisions unilatérales et des attaques frontales. Elle va devoir tenir compte du message que vous avez fait passer", a écrit par ailleurs la CSC Transcom dans une lettre adressée à ses affiliés. Le syndicat y promet qu'il continuera à agir pour que "le prochain combat ne soit plus 'comment perdre moins' mais bien 'comment gagner plus'".

En savoir plus sur:

Nos partenaires