SNCB : le mouvement social se termine en gare de Charleroi

04/10/13 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Le Vif

Le mouvement social se termine en gare de Charleroi-Sud, a indiqué vendredi peu avant 10 heures, Frédéric Sacré d'Infrabel à l'Agence Belga. Des retards sur les lignes affectées par cette action sont néanmoins encore à prévoir pendant un certain temps.

SNCB : le mouvement social se termine en gare de Charleroi

© BELGA

Du personnel de la SNCB affecté à l'activité marchandises a occupé pendant quelques heures les voies de la gare de Charleroi-Sud, vendredi matin. Les entrées et sorties de la gare ont été bloquées et cela a eu des répercussions sur le trafic sur la dorsale wallonne et vers Bruxelles. La ligne vers Ottignies a également été affectée.

Les entrées et sorties de la gare ont été bloquées et cela a eu des répercussions sur la dorsale wallonne et le trafic ferroviaire vers Bruxelles, totalement bloqués. La ligne vers Ottignies a également été affectée.

"Il n'y aura pas de licenciements", affirme la SNCB

L'optimisation "nécessaire" du trafic ferroviaire, telle que développée par la direction de SNCB Logistics, "aura un impact sur l'activité et l'emploi sur différents sites, à savoir Anvers, Courtrai, Gand et Monceau à partir de la mi-décembre. Mais même si l'activité y sera fort réduite, il ne s'agit pas d'une fermeture de la gare de Monceau", a assuré la compagnie ferroviaire dans un communiqué. "Et il n'y aura pas de licenciements", a-t-elle ajouté.

"Ces optimisations sont nécessaires pour maintenir les relations commerciales avec ces clients et pour pouvoir les développer dans le futur", s'est de son côté justifiée B-Logistics. "Elles prévoient d'organiser des connexions de manière plus directe résultant en moins d'opérations de triage, plus de qualité, une réduction du temps de transit, plus de sécurité pour le personnel, moins de risque d'endommagements et accidents, une meilleure stabilité des services, une flexibilité plus importante et un meilleur rapport qualité/prix", a-t-elle ajouté.

"Une concertation sociale a déjà eu lieu et sera poursuivie au sein du groupe SNCB afin de discuter des mesures prévues, de réduire au maximum l'impact social tout en maximisant la réaffectation", a poursuivi la société selon laquelle "le groupe SNCB s'efforcera de trouver des solutions individuelles pour toutes les personnes concernées et il n'y aura pas de licenciements."

En savoir plus sur:

Nos partenaires