SNCB : le directeur financier s'en va pour mieux revenir

18/03/15 à 07:22 - Mise à jour à 07:26

Source: Belga

Olivier Henin, le futur directeur financier, actuel chef de cabinet de Didier Reynders, n'est pas le choix de Cornu. "Cornu veut donc faire de Michel Allé une belle-mère."

SNCB : le directeur financier s'en va pour mieux revenir

Michel Allé © Belga

Sur proposition de l'administrateur-délégué de la SNCB Jo Cornu, l'actuel directeur financier (Chief Financial Officer - CFO) de la société ferroviaire Michel Allé s'est vu offrir un contrat de consultance avec à la clé des honoraires de 330.000 euros bruts par an. Sa mission doit débuter après sa mise à la pension, à la fin du mois d'avril, lit-on mercredi dans L'Echo.

Le montant offert à Michel Allé dépasse la limite barémique des 290.000 euros par an à laquelle sont tenus les CEO d'entreprises publiques non cotées. La mission qui lui a été assignée pose par ailleurs question. Un nouveau CFO a en effet été désigné pour le remplacer: Olivier Henin, actuel chef de cabinet de Didier Reynders. Quel rôle va donc pouvoir exercer Michel Allé pour justifier un tel salaire? "Olivier Henin n'était pas le choix de Cornu, Cornu veut donc en faire une belle-mère", dit un expert.

Nos partenaires