SNCB: Le CA avalise la suppression de 170 trains nationaux

19/10/11 à 05:34 - Mise à jour à 05:34

Source: Le Vif

Le conseil d'administration de la SNCB a finalement avalisé mardi soir la suppression de 170 trains du trafic intérieur à partir de décembre 2012 .

SNCB: Le CA avalise la suppression de 170 trains nationaux

© Belga

S'ajoutent à cela 23 trains transfrontaliers, dont la disparition pourrait être effective en 2014, a annoncé la SNCB dans la soirée.
Cette mesure, qui correspond à 1,91 pc de l'offre mesurée en trains/km, pourrait concerner 2.800 voyageurs "au maximum" pour une économie de l'ordre de 13 millions d'euros à l'horizon 2015, a commenté Marc Descheemaecker, administrateur délégué de la SNCB.

Elle permettrait en outre à la société de chemins de fer de "réaliser ses objectifs comptables", en d'autres termes de renouer avec un flux de trésorerie d'exploitation positif, a précisé le responsable.

Cette suppression de trains - inférieure aux estimations des derniers jours qui parlaient de la disparition de 302 trains - s'inscrit par ailleurs dans un plan d'entreprise plus vaste, conduisant à des économies de quelque 100 millions d'euros d'ici à 2015. Afin d'atteindre cet objectif, les services administratifs et de support seront particulièrement sollicités même si "tous les postes de frais seront touchés", a encore indiqué M. Descheemaecker.

Le conseil d'administration n'a toutefois pas donné son aval à la disparition de points d'arrêt et de gare, demandant à ce propos qu'une étude approfondie sur leur optimalisation soit menée dans le cadre du plan transport 2013-2025. "Le conseil d'administration a pris une décision difficile mais nécessaire pour les voyageurs, les cheminots et les contribuables", a conclu Marc Descheemaecker.

De son côté, Navetteurs.be regrette "fermement" les mesures avalisées ce mardi par le conseil d'administration de la SNCB "qui risquent de mettre en difficulté un nombre non négligeable d'usagers". "Si toutefois des économies doivent être réalisées, celles-ci doivent impérativement se faire sans que l'usager ne soit pénalisé par les mesures prises et en concertation avec les représentants du personnel et des usagers", a souligné Gianni Tabbone, le responsable de Navetteurs.be.
Dans ce contexte, l'association "demande aux partis démocratiques de respecter leurs engagements vis-à-vis de l'électeur en respectant les promesses de leurs programmes électoraux".

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires