SNCB : confirmation du modèle à deux entités avec un employeur unique

21/12/12 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Le Vif

Le conseil ministériel restreint a approuvé vendredi le choix d'un modèle d'une société des chemins de fer "à deux entités" - Infrabel pour la gestion du réseau ferroviaire et la SNCB pour le transport des voyageurs -, a annoncé le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette.

SNCB : confirmation du modèle à deux entités avec un employeur unique

© Image Globe

Mais l'accord définitif sur la réforme du groupe SNCB, prévue dans l'accord de gouvernement de l'équipe Di Rupo 1er pour redresser les performances du rail belge, est espéré "dans les premières semaines de janvier", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse.

"Le kern a confirmé le choix du modèle à deux entités et un employeur unique", avec un statut unique du cheminot pour les quelque 36.000 membres du personnel, a précisé M. Magnette (PS).

Ecolo réclame un modèle à une entité

Ecolo a répété vendredi son plaidoyer en faveur d'un modèle de gestion de la SNCB reposant une seule entité et non deux comme le souhaite le ministre fédéral des Entreprises publiques, Paul Magnette.

"Plutôt que de passer de trois à deux, le gouvernement aurait dû avoir le courage de confier les missions du groupe à un seul patron", a souligné le député Ronny Balcaen dans un communiqué.

Le nouveau système impliquera toujours d'élaborer de nombreux contrats entre les deux entités pour régler leurs relations, a-t-il fait remarquer, avec les risques de conflit juridique que cela entraîne.

Les Verts notent également qu'Infrabel sort gagnant des négociations: le gestionnaire d'infrastructure se voit transférer la conception, construction et propriété de toutes les gares et points d'arrêt du pays. La SNCB obtiendra quant à elle l'exploitation commerciale et opérationnelle de bâtiments pour la construction et la rénovation desquelles elle sera seulement autorisée à faire des recommandations.

"Le risque est grand que l'intérêt des voyageurs ne soit pas pris en compte dans la conception des gares. Par ailleurs, cette répartition des responsabilités ne permettra pas d'éviter la poursuite de grands projets pharaoniques et coûteux décidés au détriment de la majorité des voyageurs", a ajouté M. Balcaen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires