SNCB : aucun train ne circule en Wallonie, ni au départ de Bruxelles

30/06/14 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Le Vif

En raison de la grève menée lundi par la CGSP-Cheminots sur le rail belge, aucun train ne circulait en Wallonie à 17h00, a indiqué le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel. Aucun départ n'est enregistré depuis Bruxelles tandis qu'en Flandre, ce sont un train sur trois à deux trains sur trois, selon les lignes, qui circulent.

SNCB : aucun train ne circule en Wallonie, ni au départ de Bruxelles

© Belga

La circulation des trains est fortement ralentie depuis dimanche soir en raison d'une grève de 24h soutenue par la CGSP-Cheminots. Le syndicat socialiste dénonce notamment des problèmes d'effectifs et la lenteur des engagements à la SNCB.

Lundi matin, d'après la SNCB, seuls 20% des trains ont roulé. La situation n'a guère évolué cette après-midi, rapporte Thierry Ney. "Le trafic est très perturbé à Bruxelles et en Wallonie. Les trains roulent un peu mieux en Flandre", précise-t-il.

Seuls 20% des trains ont roulé lundi matin

Lundi à 6h00, 66% des accompagnateurs de train et 77% des conducteurs de train étaient présents pour débuter leur journée de travail, rapporte la SNCB dans un communiqué. Mais, au total, à peine 20% des trains ont pu rouler. Une faible proportion que l'entreprise explique par l'occupation des voies et par le manque de personnel dans les cabines de signalisation en raison de la grève de la CGSP-Cheminots.

"Seuls les trains qui pouvaient rejoindre leur destination ont été mis en circulation", ajoute la SNCB. Elle précise encore que le taux de présence parmi les accompagnateurs de trains atteignait lundi matin 78% en Flandre, 54% en Wallonie et 56% à Bruxelles. Au niveau des conducteurs, ces pourcentages étaient respectivement de 85%, 64% et 97%. Du côté d'Infrabel, entre 67 et 70% du personnel s'est rendu sur son lieu de travail lundi matin, indique le porte-parole du gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. Hier soir à 22h00, moment où le mouvement de grève a commencé, 80% du personnel d'Infrabel se tenait prêt à travailler. Ces chiffres tempèrent légèrement ceux évoqués lundi matin par Michel Abdissi, le président de la CGSP-Cheminots, qui estime le pourcentage de grévistes sur l'ensemble du personnel de la SNCB et d'Infrabel à 65%.

L'action de la CGSP-Cheminots interrompt le trafic ferroviaire international La grève de 24h entamée dimanche à 22h00 à l'appel de la CGSP-Cheminots a de lourdes conséquences pour le trafic ferroviaire international. Ainsi, ni les Thalys, ni les trains Eurostar, ni les trains ICE Bruxelles-Francfort ne passent par la Belgique lundi. Aucun Eurostar ne reliera Bruxelles à Londres et inversement lundi jusqu'à 22h00, a confirmé la société dans un communiqué. Les trains qui passent en principe par Bruxelles roulent en horaire réduit et s'arrêtent en gare de Lille-Europe. L'entreprise assure contacter directement les voyageurs concernés par la grève. Les Thalys sont eux, comme annoncé, complètement à l'arrêt. Le trafic normal devrait reprendre mardi. Les trains ICE Bruxelles-Francfort sont remplacés par un service de bus à partir de Cologne, a fait savoir l'entreprise allemande Deutsche Bahn. Enfin, les trains IC Bruxelles-La Haye sont fortement perturbés et les trains EuroCity Vauban et Iris vers Bâle s'arrêtent à Luxembourg, indique la SNCB sur son site internet. Dans tous les cas, les billets prévus pour un voyage pendant la durée de la grève sont remboursables ou échangeables gratuitement, à condition de trouver de la place dans un train de remplacement.

Nos partenaires