SNCB : 7 euros de supplément pour acheter un ticket dans le train

06/10/11 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Le Vif

Dès 2012, les accompagnateurs de train ne devront plus tenir compte des excuses des navetteurs qui embarquent sans ticket. Ils paieront alors à chaque fois un supplément de 7 euros s'ils veulent acheter leur billet dans le train, rapporte De Standaard sur base d'une note de la SNCB.

SNCB : 7 euros de supplément pour acheter un ticket dans le train

© Belga

A l'heure actuelle, un navetteur peut embarquer, sans frais supplémentaires, depuis une station dépourvue de personnel, à partir du moment où il en avertit l'accompagnateur de train. Dans une gare avec un guichet, le voyageur paie trois euros de supplément.

Le nouveau règlement prévoit donc que, dans les deux cas, les tarifs actuels soient plus que doublés, puisque les voyageurs devront débourser 7 euros de plus pour acheter un ticket de train. Avis aux retardataires, ça risque de coûter cher...

En appliquant un supplément fixe, la SNCB souhaite éviter les discussions, car la plupart des altercations qui ont lieu dans le train sont provoquées lors d'une contestation quant au ticket.

Le nouveau système sera, selon l'entreprise ferroviaire, moins sujet à interprétation. Il sera également le moyen d'obliger les voyageurs à utiliser les distributeurs automatiques de tickets. Il y en a actuellement 133 dans toute la Belgique et d'autres devraient faire leur apparition l'année prochaine.

"Digne d'un mauvais film de mafia"

Groen! et Ecolo ont vivement dénoncé le projet de la SNCB. "Comment peut-on facturer un supplément à un voyageur qui embarque sans ticket et en même temps fermer des guichets partout dans le pays ?" demandent les députés Stefaan Van Hecke (Groen!) et Ronny Balcaen (Ecolo) dans un communiqué.

Les deux députés écologistes s'indignent contre la mesure, digne selon eux "d'un mauvais film de mafia". Ils rejettent aussi l'argument de la SNCB selon lequel les voyageurs peuvent acheter leur billet sur des automates. "La SNCB peut affirmer que ceux-ci ne sont pas souvent cassés. Mais quiconque prend le train régulièrement dans les grandes gares sait combien il est difficile de trouver un appareil qui fonctionne", soulignent-ils.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires