Six mille emplois en péril si la province de Liège disparaît

13/10/17 à 08:07 - Mise à jour à 08:07

Source: Belga

Alors que le MR a réaffirmé son souhait de voir disparaître les provinces à son arrivée au sein du gouvernement wallon, une réflexion a été lancée au niveau de l'Association des provinces wallonnes sur l'avenir de l'institution provinciale, a précisé jeudi Paul-Emile Mottard, député provincial-président à Liège.

Six mille emplois en péril si la province de Liège disparaît

Paul-Émile Mottard © BELGA/Nicolas Lambert

En tant que président de l'Association des provinces wallonnes, Paul-Emile Mottard a ajouté que cette étude devra aborder la problématique "sans tabou". "Dans l'hypothèse la plus extrême consistant à dire que l'institution provinciale n'a plus lieu d'être, il faudra se demander qui pourra prendre en charge les services actuellement rendus. En effet, sachant que 65 à 70 % de nos compétences sont dans le giron de la Fédération Wallonie-Bruxelles, si nous investissons autant (NDLR: 69 millions d'euros prévus au budget extraordinaire 2018), c'est parce que le job n'est pas exécuté par la Fédération Wallonie-Bruxelles", a déclaré Paul-Emile Mottard.

Et de rappeler une précédente étude réalisée en 2012 qui avait mis en évidence le fait que la Province s'investissait dans de nombreux domaines. "Nous sommes sereins mais aussi vigilants car 6.000 emplois sont en jeu pour la Province de Liège et près de 20.000 pour les provinces wallonnes", a souligné Paul-Emile Mottard, qui défendra ces emplois lors d'une rencontre prévue prochainement entre les collèges provinciaux et Valérie De Bue, ministre wallonne des Pouvoirs locaux.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos