Six lycées français et 14 écoles britanniques visées par des alertes à la bombe infondées

26/01/16 à 20:15 - Mise à jour à 20:15

Source: Belga

(Belga) Six lycées parisiens et 14 écoles britanniques ont reçu mardi des appels anonymes, faisant état de la présence de colis piégé dans leur enceinte, des alertes à la bombe qui se sont révélées infondées, selon des sources policières.

A Paris, six lycées prestigieux (Charlemagne, Fénelon, Montaigne, Condorcet, Henri-IV et Louis-le-Grand) ont reçu des appels anonymes entre 10H20 et 11H20, selon la police. Ces appels, quasiment identiques, indiquaient que des colis piégés se trouvaient au sein des établissements, selon les services de l'Education nationale. Les élèves ont été dans un premier temps regroupés à l'abri selon les plans de sécurité adaptés à chaque établissement, en attendant l'arrivée de la police qui cherchait d'éventuels colis suspects. Les alertes ont progressivement été levées dans l'après-midi. Au Royaume-Uni, quatre écoles de Londres ont reçu des appels similaires, ainsi que six établissements de la région de Birmingham (centre) et quatre en Cornouailles (sud-ouest). L'origine des appels restait inconnue en fin de journée. La France et le Royaume-Uni, qui font partie de la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, ont encore été visés ce week-end par une vidéo de propagande de l'EI. Dans son numéro de fin novembre, la revue francophone de propagande de l'EI, Dar-al-Islam, a pris pour cible les enseignants, accusés d'être "en guerre ouverte contre la famille musulmane" et a appelé à les "tuer". (Belga)

Nos partenaires