Situation "exécrable" à la prison de Forest

12/04/12 à 18:23 - Mise à jour à 18:23

Source: Le Vif

Les parlementaires fédéraux écologistes Zakia Khattabi et Eric Jadot ont dénoncé jeudi les conditions de détention des prisonniers et les conditions de travail des agents après avoir visité la maison d'arrêt de Forest.

Le député fédéral Eric Jadot s'était déjà rendu à la prison de Forest il y a un an. Il remarque mercredi la détérioration de la situation. "Le constat était déjà accablant l'an passé, mais les conditions sont vraiment devenues exécrables", fustige-t-il. Il donne ainsi l'exemple d'agents pénitentiaires obligés d'ouvrir deux cellules à la fois à l'heure des repas. "Deux agents se retrouvent ainsi avec six détenus. Faudra-t-il un drame pour réagir?", demande le parlementaire écologiste.

Eric Jadot déplore aussi le manque d'intérêt de la ministre de la Justice pour la question. "Madame Turtelboom ne s'est toujours pas rendu dans un établissement pénitentiaire et ne compte pas le faire dans l'immédiat", dénonce-t-il.

Les travailleurs de la prison prennent eux aussi assez mal l'attitude de la ministre. "Elle n'a jamais pris la peine de nous recevoir", regrette Agostino Cosimo, délégué CGSP à la prison de Forest qui accompagnait les deux parlementaires pendant leur visite. Et de rappeler que la prison accueille 700 détenus à l'heure actuelle alors qu'elle est prévue pour 400, nombre sur la base duquel est calculé le nombre de gardiens. Pourtant, les agents n'envisagent pas d'actions dans l'immédiat. "Celles-ci ne déboucheraient sur rien de concret", estime Agostino Cosimo.

La sénatrice Zakia Khattabi se disait pour sa part impressionnée par "la vision politique des agents". "Ils ne regardent pas seulement leurs propres intérêts, mais ceux de la société en général. C'est en effet d'une réflexion globale sur le système pénitentiaire dont nous avons besoin", fait-elle remarquer.

Les deux parlementaires comptent interpeller la ministre de la Justice la semaine prochaine sur la surpopulation carcérale et les infrastructures pénitentiaires.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires