Singapour: une université réputée enquête sur des bizutages sexuels

28/07/16 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Belga

(Belga) L'Université nationale de Singapour, considérée comme la meilleure de cette cité-Etat, a lancé une enquête après des révélations concernant des séances de bizutage à connotation sexuelle sur des étudiants, incluant des simulations de viol sur des jeunes femmes.

Singapour: une université réputée enquête sur des bizutages sexuels

Singapour: une université réputée enquête sur des bizutages sexuels © BELGA

Dans un communiqué transmis jeudi à l'AFP, la NUS, qui figure dans le haut du classement des institutions d'enseignement supérieur en Asie, a promis de prendre des mesures disciplinaires fortes contre toute personne ayant eu "un comportement ou une activité qui porte atteinte à la dignité de l'individu". Cette mise au point fait suite à la publication mardi d'un article du journal The New Paper évoquant l'existence d'activités à connotation sexuelle dans des camps d'intégration impliquant des centaines d'étudiants de la NUS. Le journal citait notamment le cas d'un de ces camps où deux étudiants nouvellement arrivés -un homme et une femme- avaient dû simuler un viol entre un frère et sa jeune soeur. Le ministre de l'Education Ong Ye Kung a appelé à faire cesser ces pratiques. "Forcer quelqu'un à simuler une scène de viol affecte non seulement les victimes réelles de tels sévices mais inflige aussi une humiliation pour les étudiantes", a-t-il écrit sur sa page Facebook. Chaque année, les étudiants de la NUS organisent des activités d'intégration considérées comme un rituel d'entrée pour les nouveaux arrivants. (Belga)

Nos partenaires