"Si la jeunesse européenne n'a pas d'avenir, l'Europe n'en aura plus non plus!"

19/05/14 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Le Vif

À l'occasion du cinquième anniversaire de l'appel à l'indignation lancé par Stéphane Hessel sur le plateau des Glières, en France, l'Université libre de Bruxelles (ULB) a inauguré, lundi midi, le square qui entoure la statue du fondateur de l'Université Théodore Verhaegen à la mémoire de ce militant de la liberté et des droits de l'Homme décédé en 2013. Il s'agit du premier lieu public belge à être baptisé du nom de Stéphane Hessel.

"Si la jeunesse européenne n'a pas d'avenir, l'Europe n'en aura plus non plus!"

© Image Globe

Sur la plaque commémorative, a été inscrite la citation: "Si la jeunesse européenne n'a pas d'avenir, l'Europe n'en aura plus non plus!". Le recteur Didier Vivier a rappelé que Stéphane Hessel avait par ailleurs reçu la médaille de l'ULB à l'occasion de sa venue à l'Université le 11 mai 2011: "Il convient de nous demander aujourd'hui alors que tout le monde nous déclare en crise "Que pouvons-nous faire ?" C'est ça je pense l'un des messages principaux de Stéphane Hessel, mais aussi de l'ULB".

La veuve de M. Hessel, Christiane Hessel-Chabry, a souligné que son époux était un survivant des camps de concentration, ce qui l'a amené à s'engager dans la rédaction de la déclaration des droits de l'Homme, pour l'indépendance de l'Algérie, dans la défense des sans papiers ou en faveur des droits des Palestiniens. Le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) a appelé à l'indignation en écho à l'essai de Stéphane Hessel "Indignez-vous!" et a affirmé que "la politique est le lieu par excellence où l'on peut combiner la révolte et les changements démocratiques".

En savoir plus sur:

Nos partenaires